Zoom sur… – Alick auteur de la trilogie « L’Evangile des Damnés »

Me voilà de retour avec une interview d’un auteur dont je suis devenue complètement fan après la lecture de sa trilogie « L’Évangile des Damnés »! Vous l’aurez compris, il s’agit d’Alick qui a accepté de répondre à quelques questions. J’ai eu la joie de le rencontrer aux Imaginales d’Épinal le 2 juin ainsi que toute l’équipe des Editions Rebelle et je peux vous dire qu’ils sont tous adorable, sympathique, chaleureux et très souriants!! Trève de bavardage, voilà l’interview tant attendu:

Parlez-nous un peu de vous, votre vie d’auteur et de tous les jours.

Pour résumer, je dirai que mes journées sont découpées en trois portions inégales, à l’intérieur desquelles je jongle entre vie professionnelle, vie artistique et vie privée. Aucune journée ne ressemble à une autre.

-Quel est votre parcours d’auteur ?

Le premier mot qui me vient est : chaotique ! Rien ne me destinait à une aventure littéraire. J’ai commis toutes les erreurs du néophyte, dont l’édition à compte d’auteur, lorsque j’ai vu le mot FIN en bas de page. Avec le recul, je me rends compte que certaines de ces erreurs étaient nécessaires pour avancer, et, comme beaucoup, j’ai tout appris « à la dure », en autodidacte. Mais, contrairement à d’autres, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes formidables qui ont su m’épauler, me donner l’envie de continuer et faire mûrir mon style ; je pense notamment à Fabrice Pate, Gabrielle Rigaud et Barbara Brockmann.

-Parlez-nous de votre saga « L’Evangile des Damnés »

L’histoire m’est venue de façon banale, après une rupture sentimentale. Si au début, il s’agissait d’une « écriture thérapeutique », l’envie d’explorer le thème de la reconstruction après la fatalité s’est imposée d’elle-même. Que ferait-on d’une seconde chance ? Comment gérer une déchirure profonde ? Je voulais parler d’amour perdu, d’amour éternel. Le vampire s’est imposé à moi en tant qu’allégorie car il s’agit d’une créature ayant figure humaine, pouvant traverser l’éternité avec un semblable et donc l’aimer pour toujours. Comme je ne savais pas ce qu’était un vampire, j’ai dû faire de nombreuses recherches avant d’écrire. Le premier Chapitre parle de la (re)naissance (libération du héros, Chapitre d’introduction), le second parle logiquement de la vie, des corollaires de cette renaissance, et le 3ème, de la mort.

-Comment définiriez-vous cette saga ?

C’est un thriller fantastique destiné aux amateurs du genre et aux curieux mais je ne suis pas exclusif. Pour moi, cette histoire s’adresse à tous les amateurs d’évasion. Le côté « fantastique » n’arrive qu’au premier tiers du Chapitre 1 et déclenche une réaction en chaîne d’événements qui propulsent le lecteur en même temps que le protagoniste dans cette aventure. Je suis parti du principe que personne n’avait entendu parler de vampires et qu’il fallait repartir de zéro, tout expliquer. C’est ce que je propose dans la trilogie en apportant beaucoup de questions auxquelles je réponds au fur et à mesure jusqu’à la révélation finale. L’intrigue est dense, haletante, à tiroirs et s’étend sur l’ensemble de l’histoire.

-Ange et Yann sont des personnages auxquels je me suis beaucoup attachée, comment les avez-vous construits ? Vous êtes-vous inspirés de personnes réels ?

En réalité, ils sont tous les deux une part de moi. Pour Ange, ça a été très facile car son histoire est la mienne, et il m’a suffi de faire appel à mes souvenirs pour le construire. Yann est un mélange avec mon meilleur ami, et c’est lui qui m’a inspiré sa fidélité à toute épreuve et d’autres traits de son caractère.

-Il y a beaucoup de personnages dans vos romans et chacun à son rôle à jouer dans l’histoire alors, est-ce que vous n’aviez pas peur d’en avoir trop ou d’en laisser de côté ?

Non, car, comme vous le faites remarquer, chacun a une place bien définie.

-A propos de l‘époustouflant twist de la fin, comment vous est venue cette idée ? Vous le saviez dès le début ou l’idée vous est venue au fur et à mesure ?

Je le savais au départ, mais il y avait une variante que j’ai supprimé pour une question de rythme et de cohérence. Et si vous regardez bien, vous verrez qu’il y a un clin d’oeil au « Thriller » de Michael Jackson, clip qui m’a marqué lorsque j’avais 4 ans.

Les thèmes des vampires et autres créatures surnaturelles vous passionnent-ils et si oui pourquoi ?

Le surnaturel me fascine depuis l’enfance. En Martinique, nous avons beaucoup d’histoires qui, racontées, connaitraient un franc succès. C’est cette atmosphère qui m’accompagne lorsque j’écris car j’essaie de traduire la peur, le malaise et la gratitude égoïste d’être en vie tout en expérimentant le frisson par procuration.

On sent un univers vraiment très travaillé et développé, avez-vous fait un travail de recherche particulier sur des lieux ou sur la mythologie des créatures surnaturelles ?

Les références sont multiples mais les principales restent Roland Villeneuve (Dictionnaire du Diable), Sogyal Rinpoché (Livre Tibétain de la Vie et de la Mort), Pascal Bancourt (Le Livre des morts égyptien), Dante (La Divine Comédie), James Gleick (La Théorie du Chaos) et un peu Mascarade le jeu de White Wolf. Ensuite, on peut parler de nombreuses influences cinématographiques tardives comme Matrix, Binchunmoo et Cypher. Mais mon travail de recherche littéraire m’a conduit vers Anne Rice, Bram Stoker et Lovecraft pour citer les romanciers, mais surtout vers une étude approfondie du chamanisme, des mythologies nordiques et gréco-romaines, de l’ésotérisme, des trois grandes religions monothéistes, des sciences astronomiques, de la médecine, du Jaïnisme (courant philosophique bouddhiste) et de l’évolution humaine à travers l’Histoire. Ce qu’il faut savoir, c’est que près de 50% des faits sont vérifiables, ce qui accroît la crédibilité de l’histoire, et pour les lieux, je fais des repérages ou me documente afin de plonger le lecteur dans l’endroit où se déroule l’action. C’est un travail qui m’aura demandé dix ans.

-Où trouvez-vous l’inspiration pour écrire vos livres ?

Tout dépend, mais il n’est pas faux de dire qu’à la base de tout, il y a une rencontre (visuelle, musicale ou personnelle).

-Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire, pourquoi avez-vous choisi ces thèmes ?

Mes romans répondent tous à une seule et même question que je vous laisserai le soin de découvrir au fur et à mesure des parutions.

-Quels sont vos lectures et vos auteurs préférés ?

Question piège ! Je fonctionne au coup de coeur pour un livre et non un auteur.

-Quelle sera votre actualité littéraire dans les mois à venir ?

Quelques salons pour aller à la rencontre des lecteurs et rigoler avec eux. Sinon, deux gros projets en préparation (Les Nécroparieurs et L’équipe 13) mais chut… ne dîtes pas que je vous en ai parlé! Voilà, j’espère ne pas avoir été trop long. Encore merci pour tout et ravi de t’avoir rencontré à Epinal ^^ Le bisou à la petite puce et à bientôt pour MIROIR!

Mille merci à toi Alick de m’avoir accordé un peu de son temps pour me répondre, merci pour son accessibilité et sa gentillesse et puis à très bientôt pour la lecture de tes prochains livres!!!

A noter que son nouveau roman « Miroir » sortira en Septembre 2012 aux Editions Rebelle:Synopsis:

Faisant partie des meilleurs éléments de la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres, Axiandre Martin reçoit les honneurs après l’arrestation musclée du tueur parisien connu sous le nom de « Purificateur ». Toutefois, affectée par la mort de son coéquipier lors de cette opération, elle bénéficie d’un congé d’une semaine mais se voit rappelée durant ses vacances. Trois corps mutilés viennent d’être retrouvés et l’affaire s’annonce étrange. Il s’agit de jeunes filles sur le point de se marier, toutes exécutées 24 heures avant la cérémonie. Bientôt les corps s’accumulent et la presse s’empare de l’affaire. Sur les traces d’un dangereux psychopathe, l’enquête la plonge alors dans un univers de démence et d’horreur dont elle sortira transformée.

A très vite pour un Nouveau Zoom Sur …!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s