Science Fiction – L’enfant nucléaire de Daph Nobody

Synopsis:

Depuis son plus jeune âge, Jiminy Waterson a un don : un estomac à toute épreuve, capable de dissoudre de ses sucs gastriques particulièrement puissants tout ce qui n’est pas comestible. On veut faire de lui un rat de laboratoire, mais son ami Alex l’encourage à utiliser ce don sous la forme d’un show, et l’entraîne dans une tournée à travers les États-Unis. Ainsi, au détour d’un prêt-à-manger planté au bord d’une route de Virginie, Jiminy devient-il L’Homme au Ventre Magique. Mais quel est donc le rapport avec ce complot politique qui se trame autour d’un détournement de déchets nucléaires ? Ou avec ce prisonnier dans le couloir de la mort, dont on organise secrètement l’évasion ? Ou encore avec ce flic qui n’a plus qu’une seule idée en tête : se débarrasser de sa femme ? Un seul dénominateur commun : la folie humaine…

Mon avis:

Après avoir lu ce livre pendant quelques jours, le voilà enfin fini. La couverture était originale, tout comme la quatrième de couverture et j’avais vraiment hâte de le découvrir mai je dois avouer que j’ai vraiment été déçue. Tout d’abord la catégorie « jeunesse » dans laquelle il est classé ne me parait pas vraiment adapté en raison de certaines scènes. En effet après en avoir discuté avec d’autres personnes l’ayant lu, il y a des scènes que même nous qui sommes adultes, avons eu du mal à digérer.

Nous faisons donc la connaissance de Jiminy, un jeune garçon qu’on voit évoluer depuis petit et qui possède un don très particulier. Son corps, et plus particulièrement ses sucs gastriques, lui permettent de manger absolument tout et n’importe quoi! Comestible ou non il est capable de le manger sans même sourciller. Il va se faire son seul et unique ami Alex dans une situation des plus étranges et prendre la route avec lui pour trouver une vie meilleure, de l’argent et la gloire. Un troisième personnage entrera en scène, Leia, et Jiminy trouvera en elle une seconde personne sur qui compter et chère à son coeur. A leurs petite vie out les trois vont voir s’ajouter de sombres complots aussi bien politiques que privés et se retrouver dans des situations terrible.

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé les personnages puisque Jiminy m’a touché bien des fois lorsqu’il ne pouvait pas vivre comme tout le monde ou embrassé celle dont il tombera amoureux mais dans la dernière partie du roman, il était devenue quelqu’un d’autre, toute sa gentillesse avait disparu et était remplacé par un cynisme et de la prétention. Alex m’a tout bonnement fait pitié puis, sérieusement agacé, j’avais vraiment envie de lui mettre des baffes. Son but était simple en fait; faire de Jiminy son gagne pain et claquer tout son argent dans les casinos. Il ne pensais qu’à lui et vivait par procuration grâce à Jiminy et son don. Leia est une jeune fille plutôt paumé, un peu bohème, qui aurait voulu vivre de sa musique et qui va se retrouver malgré elle dans cette sombre histoire. Je ne peux pas dire que je me sois attaché à l’un ou à l’autre même si Jiminy m’a touché dans son malheur… D’autres personnages croisent leurs chemins et tous sont liés d’une manière ou d’une autre puisque tout les évènements se regroupent pour, au final, ne faire qu’un.

Le roman est original par bien des points que ce soit dans l’histoire en elle-même, ou encore dans la façon dont elle est écrite. L’auteure alterne la narration avec des articles de journaux, suit chacun des personnages de l’histoire et dans la dernière partie du livre, elle nous offre le point de vue de Jiminy. Daph Nobody a vraiment bien écrit ce roman mais j’ai été gêné par certains passage un peu long à mon goût, d’autre passages m’ont rebuté voir dégouté, et d’autres m’ont bien plu. Il y a en effet des passages de complots politiques très intéressants, des passages d’ingurgitation par Jiminy qui m’ont franchement écoeuré et qui, je trouve, en font un roman pour adultes plutôt que pour la jeunesse. Ce roman dépeint une société gangrené par le pouvoir, la corruption et le vice, un univers à la fois sombre, oppressant et inquiétant.

Pour conclure, Je n’ai pas accroché à ce roman mais je pense qu’il pourrait plaire aux amateurs du genre et qui lisent des romans d’horreur.

Publicités

2 réflexions sur “Science Fiction – L’enfant nucléaire de Daph Nobody

  1. Nathan dit :

    Je me doutais que j’allais encore lire un avis négatif … c’est vrai que ce livre est très spécial je n’arrive même pas à comprendre comment moi j’ai pu adoré ^^ mais franchement pour ne parler que de la fin, tu ne l’as pas trouvée très bien écrite et émouvante … ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s