Romance Érotique – Envoûtement de Sylvia Day

Couverture Envoûtements

Synopsis:

Max Westin. Le sexe incarné. Elle l’a vu, l’a senti au premier coup d’œil. Il est puissant, instinctif. Un être animal. Comme elle l’était avant.
Il retient sa main un peu trop longtemps, et son regard pénétrant lui signifie clairement son intention de la posséder, de la dresser.
– Victoria.
Rien qu’un mot, son prénom, mais dit d’une telle manière qu’elle peut presque sentir la laisse autour de son cou.
– C’est dans ta nature, lui murmure-t-il, l’envie d’être dominée…
Ainsi commence leur jeu de séduction. Entre illusions et soumissions, la partie est lancée. Mais quand la passion s’en mêlera, qui de Max ou de Victoria portera finalement le collier ?

Mon avis:

Ayant déjà lu Crossfire du même auteur, j’avais très envie de retenter l’expérience avec ce nouveau roman. La couverture est des plus attrayante et je l’ai trouvé jolie. Le Synopsis ne dévoile pas grand chose donc j’avais hâte de savoir de quoi il retournait.

Nous faisons donc la connaissance de Victoria, une femme puissante et libre mais aussi capable de se transformer en chat. Suite à la mort de son conjoint qui était un sorcier et à qui elle appartenait, elle cherche par tout les moyens de le venger et ne veut plus jamais appartenir à qui que ce soit. C’est sans compter sa rencontre avec Max Westin, un chasseur engagé par le Haut Conseil pour la dresser et la mettre dans le droit chemin.

Du côté des personnages, Victoria et Max ne sont pas suffisamment décris et approfondis pour pouvoir les cerner ou apprendre à les connaître. La seule chose qui en ressors c’est qu’ils sont aussi déterminés et obstiné l’un que l’autre et surtout leur addiction pour le sexe à l’état pur. Le roman semble écris en trois parties distinctes comme si il s’agissait de nouvelles avec les même personnages et les même contextes. C’aurait pu être une bonne idée si cela engendré autant de répétitions, de passages inutiles ou ennuyant. Il y a un côté fantastique qui aurait pu être vraiment très intéressant si il avait été plus exploité, travaillé et approfondi, malheureusement, ce n’est pas le cas.

Le style d’écriture de l’auteure reste fluide et le roman se lit très vite. Le vocabulaire par contre est très cru et vulgaire ce qui en fait un roman à ne pas laisser entre toutes les mains. Du côté de l’histoire, il n’y a pas vraiment de romance à proprement parlé mais plutôt du sexe à toutes les sauces et à tout les chapitres, cru, bestial et vulgaire. En somme rien qui caractérise une romance érotique. Là on est plus dans le sexe pour le sexe, ce qui éclipse tout le reste. Aucune trace de romance ou de belle histoire d’amour, la relation entre les personnages reste purement et simplement physique.

Pour conclure, c’est une déception pour ce roman qui s’adresserait plutôt à un public qui recherche du sexe à tout les chapitres sans véritable histoire, autrement dit de l’érotisme pur et dur.

Publicités

Science Fiction – Hunger Games tome 3: La Révolte de Suzanne Collins

Couverture Hunger Games, tome 3 : La Révolte

Synopsis:

Contre toute attente, Katniss Everdeen a survécu aux Hunger Games à deux reprises. Mais alors qu’elle est sortie de l’arène sanglante vivante, elle n’est toujours pas en sécurité. Le Capitole est en colère. Il veut se venger. Qui pensent-ils devrait payer pour les troubles ? Katniss. Et ce qui est pire, le Président Snow a été parfaitement clair sur le fait que personne d’autre n’est en sécurité non plus. Ni la famille de Katniss, ni ses amis, ni les habitants du District 12.

Mon avis:

Avec la sortie prochaine du film n°3 partie 1 le 19 novembre prochain, j’avais hâte de terminer la lecture de ce troisième tome pour clore la saga. La couverture est toujours aussi sobre et belle mais surtout en accord avec celle des deux autres tomes. Le synopsis laisse présager pleins de rebondissements et d’action mais surtout une rébellion dont Katniss sera l’emblème. Quoi de plus pour nous donner encore plus envie de lire ce tome final?

Nous retrouvons donc Katniss, Peeta et Haymitch en compagnie de certains tributs qu’ils connaissent et de nouveaux personnages. Tous vont s’associer pour mener une guerre de rébellion sans merci contre le Capitole et ainsi recouvrer leur liberté mais aussi mettre un terme aux Hunger Games.

Je ne vais pas m’attarder sur les personnages si ce n’est que Katniss veut toujours autant se venger du président Snow coûte que coûte et même si elle doit parfois être égoïste pour cela. Peeta quand à lui est totalement différent et changé tout au long du roman. Il a beaucoup souffert et en ressort méconnaissable. Il y a tellement d’autres personnages que leur énumération serai bien trop longue mais chacun joue un rôle dans cette histoire et tous ne peuvent nous laisser indifférent.

Il me faut admettre que même si j’ai passé un bon moment de lecture avec ce dernier tome, j’ai été déçue à bien des égards. Tout d’abord j’y ai trouvé beaucoup trop de longueurs et de temps morts même si dans certaines parties du roman l’action était présente et à 200 à l’heure. Ensuite et le plus décevant à mes yeux, il reste beaucoup de questions sans réponses, ce que je trouve vraiment anormal pour le dernier tome d’une saga aussi bonne que celle-ci. C’est surtout dans le dénouement final qu’il m’a manqué des réponses et j’avoue que cela m’a vraiment énervé sur le moment. Je l’ai trouvé bâclé, comme si l’auteure avait voulu nous expédier la fin vite fait bien fait.

Le style d’écriture de l’auteure est fidèle à celui des tomes précédents et j’ai accroché à son récit du début à la fin malgré les longueurs qui m’ont rendue impatiente. Le vocabulaire est toujours aussi accessible à tout public. Quand à l’histoire, je ne vais pas me répéter, mais c’est une saga très intéressante et prenante qu’on suit avec plaisir et dont on a énormément de mal à se détacher malgré un dernier tome un peu décevant qui ne gâche tout de même pas la saga.

Pour conclure, c’est un dernier tome un peu décevant et en dessous des deux autres mêlant action, temps morts et rebondissements. Je vous recommande tout de même cette saga qui, prise dans son entier, est juste explosive, addictive et passionnante.

Romance – Loin de tout tome 1 de J.A. Redmersky

Couverture Loin de tout, tome 1

Synopsis:

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…

Mon avis:

Après avoir entendue les copines blogueuses dire que ce livre était excellent et être intarissable d’éloge pour lui, j’ai fini par me convaincre de me lancer à mon tour dans sa lecture. La couverture est plutôt jolie et le synopsis éveillait ma curiosité.

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Camryn, une jeune femme de 20 ans qui après la mort de son petit ami et d’autres déboires, ne supporte plus de rester dans sa ville natale pour y poursuivre son train train quotidien. Le besoin de se retrouver et d’éprouver à nouveau des sentiments la poussera à prendre la route pour aller ou les bus la mènerons pourvu qu’elle soit loin de tout ce qu’elle a pu vivre. Elle ne se doute pas une seule seconde qu’elle va rencontrer Andrew, un jeune homme aussi écorché par la vie qu’elle et qu’il va changer sa vie à tout jamais.

Le personnage de Camryn m’a beaucoup plu, elle m’a semblé si courageuse et forte mais c’est surtout le fait qu’elle soit aussi mûre et différente des autres qui m’a séduite. Elle a ce je ne sais quoi qui la rend attachante et touchante à la fois. Sa meilleure amie Nathalie est totalement différente, extravertie et un brin immature, elle est l’opposé de Camryn et j’ai eu bon nombre de fois envie de la gifler et de lui dire de grandir. Andrew, que dire de lui? A la fois si sûr de lui et pourtant si fragile… J’ai aimé le mystère qui l’entourait mais encore plus son charme, son caractère taquin et aventurier. Il ne peut laisser indifférente et son côté protecteur n’en est que plus séduisant. Des personnages auxquels on s’attache très vite et très facilement mais aussi haut en couleurs avec des caractères bien trempés!

Que dire de l’histoire? Qui n’a jamais rêvé un beau jour de faire comme nos héros, partir le sac au dos loin de tout, de notre quotidien et de nos soucis… En plus d’être une histoire intéressante, et pleine de rebondissement, ce road trip est surtout l’histoire de deux personnes qui cherche à échapper au quotidien le temps d’un voyage pour se retrouver, se reconstruire et qui finalement, vont se trouver pour se soutenir l’un l’autre et se reconstruire à deux. Un brin d’aventure, de romance, des émotions à l’état pur associé à une plume fraîche et fluide, voilà le cocktail gagnant que nous sert l’auteure.

Elle nous entraîne dans son histoire dès les premières pages et nous tient en haleine jusqu’au bout tout en nous submergeant d’émotions et de surprises.  J’ai à la fois ri, frissonné et pleuré aux côtés de ses personnages. Le vocabulaire est courant et donc facile de compréhension et il est d’autant plus facile de s’imprégner de l’histoire et de la vivre a leur côtés sans réfléchir.

Pour conclure, je ne saurai mettre les mots exactes sur tout ce que j’ai pu ressentir durant ma lecture mais ce que je peux vous dire, c’est qu’il est mon plus gros coup de coeur de l’année pour le moment et que je vous le recommande vivement. Lisez le à tout prix, il en vaut vraiment le détour et quand à moi, j’ai hâte de lire le second tome.

Humour – Le journal de moi…enceinte! de Muriel Ighmouracène

Couverture Le Journal de moi... enceinte

Synopsis:

« J’ai acheté un test de grossesse. J’ai relu la notice, inutile de me faire pipi dessus en essayant de me souvenir exactement de ce qu’il faut faire. Julien attend derrière la porte, je le rejoins vite. On laisse poser le temps indiqué, ni plus ni moins. On a regardé en même temps le test et on s’est arrêtés de rire tout net : deux barres roses. » Muriel vous raconte sa grossesse avec ses bons côtés (la place assise assurée dans le bus, le kebab à volonté, le shopping effréné ou bien le décolleté généreux!), les contraintes qu’il faut supporter (les nausées, les soirées sobres parmi des amis en pleine ébriété, ou le yoyo des hormones) et tout ce que les copines (et les livres) ne vous diront jamais!

Mon avis:

Une chronique un peu spéciale aujourd’hui puisque c’est un livre spécial femme enceinte. Etant en plein dans mon sixième mois de grossesse et même si c’est la seconde, j’angoisse un peu et lire ce genre de livre m’aide beaucoup à prendre du recul et à bien gérer mon stress. La couverture du livre est vraiment très accrocheuse et m’a vraiment séduite au premier coup d’oeil. Avec toutes les notes inscrites sur la couvertures et le synopsis de la quatrième de couverture , je ne pouvais qu’être conquise!

Dès le début de ma lecture, j’ai découvert le ton de l’auteure. Loin de se prendre au sérieux ou de nous servir des mots techniques ou autres détails barbants, elle nous livre tout de sa grossesse de la conception au retour à la maison. Bien sûr, j’ai tout de même le grand guide de la future maman comme la plupart mais ce que c’est bon de lire une femme normale qui ne nous cache absolument rien, ni les bons ni les mauvais moments. Sans prendre de pincette et sans détours, elle nous livre tout, ses joies, ses maux, ses peines, bref, toute sa vie de femme enceinte. C’est un livre ou j’ai vraiment pu me retrouver, me reconnaître, rire et presque pleurer (mais on mettra ca sur le compte des hormones 🙂 ! ) Alors évidemment tout le monde n’a pas la même grossesse ni les mêmes envies ou symptômes mais au final, on est toutes pareilles dans nos conditions de femmes enceintes, des chieuses, des boules de nerfs, bref nous!

Le style d’écriture de l’auteure est fluide et frais à la fois. Son vocabulaire, celui qu’on utilise au quotidien et accessibles à toutes avec même quelques petites définitions de son cru pour nous permettre une meilleure compréhension du jargon médical! Je ne me suis jamais autant reconnue et sentie comprise que pendant cette lecture.

Pour conclure, c’est un véritable coup de coeur pour moi et ce livre est un trésor de bonne humeur, d’humour et de sentiments que je ne peux que vous recommander en cas de grossesse ou non d’ailleurs!

Bit Lit – Vamp in Love saison 1 de Kimberly Raye

Synopsis:

On savait que les vampires existaient mais aviez-vous déjà rencontré une vampirette qui déteste le noir, répugne à mordre son prochain, dort dans un lit, préfère le Martini au sang et surtout, surtout, aviez-vous déjà rencontré une vampirette fleur bleue, victime de la mode acharnée qui, pour gagner sa vie, ouvre une agence de rencontres pour vampires, humains et garous esseulés ? Je me présente : comtesse Lilliana Arabella Guinevere du Marchette mais appelez-moi Lil. Je suis une vampirette de 500 ans addict aux cosmétiques et dont la garde-robe est garnie pour… l’éternité. Mon genre d’hommes ? Plutôt Brad Pitt que Marylin Manson. Le noir ? Très peu pour moi merci. Question alimentation, je ne suis pas du genre à rôder dans les rues pour mordre mes victimes (sauf s’il s’agit de beaux garçons consentants), je préfère boire le sang dans un verre à cocktail. Dernier détail : je suis une incorrigible romantique ! D’où l’idée de lancer une agence de rencontres ; bon moyen de joindre l’utile (combler un gouffre financier d’acheteuse compulsive) à l’agréable (permettre à des humains, vampires et garous esseulés de trouver l’âme soeur), et surtout d’échapper à l’entreprise familiale. Ainsi naît Vamp’n’Love. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, un vampire-chasseur-de-primes sur les traces d’un tueur en série s’est présenté à l’agence. Son allure, son odeur… terriblement sexy ! Seulement c’est un « mordu » et non un vampire de naissance. Impossible dans ces conditions d’envisager quoi que ce soit. Mais bon, il arrive parfois qu’on se laisse emporter par ses bas instincts…

Mon avis:

Ce roman me tentait depuis un petit moment de par son titre très accrocheur et une quatrième de couverture plutôt intrigante. La couverture de l’édition de poche est beaucoup plus sobre et classe que celle du grand format et ce n’est pas pour me déplaire.

Nous faisons donc la connaissance de Lil Marchette, une vampire héréditaire totalement accro à la mode mais surtout pas aux traditions familiales ou au convention. Contre l’avis de ses parents, elle décide d’ouvrir une agence de rencontre afin de former des couples à défaut de trouver chaussure à son pied. Elle est loin de se douter que ce ne sera pas une mince affaire et qu’elle se retrouvera plongé au coeur d’une enquête de disparition.

Le personnage de Lil m’a beaucoup plu, elle est pleine de peps, de dynamisme et son petit côté excentrique m’a séduite. Son amie et secrétaire Evie est, on pourrai le dire, la copie conforme de Lil version humaine et un peu plus économe. Ty Bonner, le Détective est un homme (ou plutôt un vampire) plein de charisme, très séduisant et à la fois tellement intriguant. Beaucoup de personnages gravitent autour de Lil mais les plus importants sont cités plus haut. Je rajouterai juste Francis, très attachants au cours de son évolution malgré la pitié qu’il inspire dans les premières apparitions qu’il fait.

La plume de l’auteur est à la fois fluide et fraîche, le vocabulaire employé est courant et donc accessible à tout type de lecteur. L’histoire est plutôt intéressante et donne une image différente des vampires que celle dont on a l’habitude de lire dans les romans du même genre littéraire. Il y aurai vraiment pu avoir quelque chose avec ce roman, il y a de l’humour, un brin de romance, un peu de bit-lit et même un peu de policier mais il m’a vraiment manqué quelque chose pour que ce soit une lecture coup de coeur. J’ai accroché avec les personnages et avec l’histoire mais j’ai ressenti un manque de quelque chose sans que j’arrive à mettre le doigt dessus. Quoi qu’il en soit, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture et le dénouement final éveille la curiosité juste assez pour avoir envie de lire la suite de la saga.

Pour conclure, un bon moment de lecture mais pas un coup de coeur en vu non plus. A lire si on a envie de quelque chose de simple et sans prise de tête.