Contemporaine – En ce lieu enchanté de René Denfeld

Couverture En ce lieu enchanté

Synopsis:

La dame n’a pas encore perdu le son de la liberté. Quand elle rit, on entend le vent dans les arbres et l’eau qui éclabousse le trottoir. On se souvient de la douce caresse de la pluie sur le visage et du rire qui éclate en plein air, de toutes ces choses que dans ce donjon, nous ne pouvons jamais ressentir. Dans le couloir de la mort, enfoui dans les entrailles de la prison, le temps passe lentement. Coupés du monde, privés de lumière, de chaleur, de contact humain, les condamnés attendent que vienne leur heure. Le narrateur y croupit depuis longtemps. Il ne parle pas, n’a jamais parlé, mais il observe ce monde « enchanté » et toutes les âmes qui le peuplent : le prêtre déchu qui porte sa croix en s’occupant des prisonniers, le garçon aux cheveux blancs, seul, une proie facile. Et surtout la dame, qui arrive comme un rayon de soleil, investie d’une mission : sauver l’un d’entre eux. Fouiller les dossiers, retrouver un détail négligé, renverser un jugement. À travers elle naissent une bribe d’espoir, un souffle d’humanité. Mais celui à qui elle pourrait redonner la vie n’en veut pas. Il a choisi de mourir. La rédemption peut-elle exister dans ce lieu où règnent violence et haine ? L’amour, la beauté éclore au milieu des débris ?

Mon avis:

Pour ce roman, c’est la couverture à la fois sobre et mystérieuse qui m’a donné envie de le lire. Le titre n’y est pas étranger non plus puisqu’il m’a beaucoup intrigué et j’avais très envie de savoir quel était ce lieu enchanté. Le synopsis m’a beaucoup surprise puisque je ne savais pas du tout ou l’auteur allait nous emmener avec  cet univers tellement loin d’être enchanteur mais j’avais hâte de le découvrir.

Le narrateur ici, n’a pas de nom mais il nous livre sa vision enchanteresse de la prison ou il vit depuis de si nombreuses années. Entre le couloir de la mort, la dureté de la vie dans des conditions insalubres, les gardiens corrompus et la violence omniprésente, il nous livre sans détours les mauvais côtés mais aussi un petit côté fantastique avec un monde imaginaire bien a lui avec des grises goules ou encore des chevaux d’or. Grâce à lui nous suivons le parcours de personnages hauts en couleurs comme le directeur de la prison, le prêtre, la dame qui se bat pour les sauver de la peine de mort, le gardien corrompu Conroy ou encore le jeune détenu au cheveux blanc. Tant de destin derrière des murs hostiles et loin d’être beaux et pourtant…

Je ne pensais pas un jour pouvoir être touché par un prisonnier et pourtant, c’est ce qui s’est passé avec le narrateur puisque je me suis prise d’affection pour cet homme enfant plein de remords, qui tente de s’évader dans la lecture et de se construire un monde imaginaire pour survivre. La dame est touchante également de part la passion qu’elle met dans son métier et la force dont elle fait preuve pour essayer de sauver des prisonniers ayant commis des actes atroces mais aussi par son vécu. Le prêtre m’a quelque peu agacé, il n’est pas sûr de lui, se pose mille et une questions existentielles pour découvrir qu’il n’est qu’un homme et que la voie qu’il a choisi n’est pas la sienne. Le directeur est quelqu’un que j’ai apprécié par sa gentillesse et son honnêteté dans un système pénitentiaire corrompu de toute part et j’ai aimé le côté humain et plein de bonté dont il a fait preuve avec le narrateur. Conroy est l’un des personnages détestable de l’histoire, rempli de vice et il ne vaut pas la peine de s’attarder sur son cas… Le jeune détenu au cheveux blanc m’a beaucoup ému puisqu’il vit un véritable calvaire dans un univers carcéral qu’il ne connaît absolument pas mais il agira avec beaucoup de discernement et de courage qui font qu’on ne peut que l’admirer. Vous l’aurez compris, des personnages différents et hauts en couleurs dans un environnements sombre et terrifiants mais qui ne laisse pas insensible.

Le style d’écriture à quelque chose de poétique, d’envoûtant et pourtant le sujet est loin d’être facile et beau mais l’auteure a su lui insuffler une part d’enchantement par le biais du narrateur. Le vocabulaire est à la fois cru et courant mais pile ce qu’il fallait pour une telle histoire. Et quelle histoire! Elle nous livre toute l’horreur d’un univers carcéral où l’espoir n’est plus permis et pourtant elle réussi de main de maître à lui donner un coté magique, enchanteur et beau qui nous tient en haleine de bout en bout et nous donne envie d’en savoir toujours plus sur chacun des personnages abordés. Je n’aurai jamais cru qu’un roman sur un sujet aussi difficile puisse être aussi magnifique et terrible à la fois mais surtout, qu’il puisse me plaire à ce point là.

J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec ce roman hors norme qui sort des sentiers battus et de mes lectures habituelles. Je ne peux que vous le recommander pour que vous puissiez à votre tour découvrir l’univers carcéral d’une manière bien particulière!

Publicité

Une réflexion sur “Contemporaine – En ce lieu enchanté de René Denfeld

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s