Les chroniques de la Terre d’Airain tome 1: Les Poisons de Katharz de A. Alwett

Couverture Les Chroniques de la Terre d'Airain, tome 1 : Les Poisons de Katharz

Synopsis:

A Katharz, crimes et assassinats constituent un quotidien sanglant et divertissant. Logique dans une ville-prison où l’homicide est largement pratiqué par sa dirigeante. Ténia Harsnik n’a pourtant pas un goût immodéré pour la violence, mais son rôle de tyranne l’oblige à garder la population de la ville sous le seuil fatidique des 100 000 âmes. C’est un secret qu’elle ne peut partager: si ce chiffre est dépassé, un démon endormi sous Katharz se réveillera. Et l’Apocalypse est une promesse déplaisante. Malheureusement, alors que la population augmente  dangereusement, tout semble se liguer contre Ténia…

Mon avis :

Pour ce roman je me suis laissé tenter grâce aux avis des copines qui n’en disaient que du bien. Je ne connaissais pas l’auteur mais sachant qu’elle a été comparé a un monstre de la littérature cela ne présageait que du bons! La couverture est plutôt pas mal et le synopsis donne vraiment envie de le découvrir.

Nous faisons donc la connaissance de Ténia Harsnik, devenue tyranne de la ville Katharz après la mort de son père, son devoir est de garder sa population sous le seuil de 100 000 âmes afin d’éviter qu’un démon situé sous  sa ville ne se réveille et ne détruise la terre d’Airain. A ses côtés, tout n’est que conspirations et tentatives de meurtres mais elle est loin d’imaginer d’où lui viendra une aide des plus précieuse qui lui sauvera la vie…

Le personnage de Ténia m’a beaucoup plu, c’est une femme très intelligente qui ne se laisse ni marcher sur les pieds ni duper. Elle est aussi une femme forte mais sous des apparences de cœur de pierre, elle cache aussi de lourds secrets et une certaines fragilité qui ne la rend que plus attachante. Dame Carasse est la sorcière dite « la plus puissante » de Katharz et une alliée de la famille de Ténia. Son caractère et sa façon de faire m’ont beaucoup plu et j’ai adoré la suivre tout au long de ce roman. D’autres personnages gravitent autour d’elle mais je vous laisse le soin de les découvrir par vous même.

Le style de l’auteur est vraiment très agréable mêlant un monde de fantasy et un humour décapant tant dans certaines situations que pour certains personnages. Dès les premières pages elle nous entraîne dans son roman et les pages se tournent très vite. Il n’y a pas de temps morts, seulement de l’action et de l’humour avec un brin de suspens le tout savamment mélangé pour nous donner envie d’en savoir toujours plus! J’ai beaucoup aimé le fait qu’il n’y ait pas de longueurs ni de temps mort où rien ne se passe. L’histoire est intéressante et certains passages drôle sans oublier les personnages à la fois drôles, forts et attachants.

Pour conclure, c’est un roman de fantasy à la fois prenant et drôle et j’ai pu comprendre l’engouement qu’il a suscité à sa sortie puisque moi même j’ai eu bien du mal à le reposer avant de l’avoir terminé! Je vous le recommande vivement.

 

 

Publicités

Le Sidh tome 1: Ames de verre De Anthelme Hauchecorne

Couverture Le Sidh, tome 1 : Âmes de verre

Synopsis:

Ce livre vous attendait. Il était écrit que vous feriez sa connaissance. Car peut-être êtes-vous, à votre insu, un(e) Éveillé(e). Auquel cas, vous êtes en grand danger. Les rues de cette ville ne sont pas sûres. Pour vous, moins que pour tout autre. Car les Streums rôdent, à l’affût d’une âme à briser. Je ne vous mentirai pas : vos options ne sont pas légion. Votre meilleure chance de survie git selon toute probabilité entre ces pages. Qui sont les Streums, demanderez-vous ? Pourquoi convoitent-ils les fragments du Requiem du Dehors ? Quel avantage espèrent-ils retirer de cette partition funeste ? Si vous ignorez les réponses à ces questions, vous vous trouvez alors face à un choix. Pour lequel il est de mon devoir de vous aiguiller. Souhaitez-vous rejoindre la Vigie, risquer votre vie et sans doute plus encore, dans une lutte désespérée pour déjouer les intrigues du Sidh ?
…Ou bien demeurer parmi le troupeau des Dormeurs, à jamais ? Pareille aventure ne se présente qu’une fois. Sachez la saisir.

Enki, enquêteur et logicien de la Vigie

Mon avis:

Ceux qui me suivent régulièrement savent que je suis une fan inconditionnelle de Anthelme Hauchecorne qui a même su séduire mon mari qui pourtant déteste lire! Ce livre est le seul que je n’avais pas encore découvert et j’avais hâte de le découvrir. Le synopsis est vraiment très alléchant et la couverture plutôt sombre donne le ton du roman.

Nous faisons donc la connaissance de Camille, une jeune femme qui lors d’un évènement traumatisant, reçoit un don. Ce don, la Vue, lui permet de voir les Daedalos, des créatures démoniaques qui envahissent petit à petit la ville de Lille pour commettre des meurtres et autres horreurs. Elle va rallier une organisation, la Vigie, qui regroupe tous les éveillés qui comme elle ont reçu le don de la Vue. Elle essaiera par tous les moyens de s’intégrer et devenir une chasseuse mais c’est surtout pour se venger qu’elle se battra coûte que coûte. Vincent quand à lui, à perdu sa femme et sa fille et est en quête de savoir, de vengeance et surtout de vérité. Il reçoit également ce don et mettra tout en œuvre pour venger sa famille.

D’autres personnages sont également au cœur de ce roman et ils sont très nombreux mais chacun apporte sa pierre à l’édifice et ont leur importance dans cette histoire. J’ai beaucoup aimé les voir évoluer au fil du livre et j’ai été touché par certains, j’en ai détesté d’autres mais une chose est certaine, aucun ne m’a laissé indifférente.

L’auteur nous entraîne dans un univers fantastique à la fois complexe, horrifique et tellement bien faite qu’il nous transporte. Il nous happe dès les premières pages et on se plonge au cœur du roman aux côtés des personnages. Il n’y a pas eu un seul temps mort tout au long de l’histoire, l’action est omniprésente et j’ai beaucoup aimé cet aspect. Le codex qui est un condensé d’information disséminé à travers le roman est lui aussi très intéressant tout comme la complexité des personnages et des créatures. Il y a force de descriptions et pourtant l’atmosphère est tellement haletante qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde. L’histoire en elle même est à la fois passionnante, prenante et malgré sa complexité j’ai eu l’impression de retrouver la plume à la fois onirique, poétique et enivrante de l’auteur que j’affectionne tant. L’univers horrifique est dépeint de façon à pouvoir vraiment la visualiser et la ressentir et c’est ce qui fait vraiment sa force. Les illustrations sont un plus également pour nous permettre de visualiser encore mieux l’univers du roman.

Pour conclure, c’est une histoire horrifique à 1000 à l’heure à la fois passionnante et entraînante. J’ai retrouvé avec plaisir la plume onirique de l’auteur et j’ai vraiment hâte de pouvoir lire un nouveau roman d’Anthelme Hauchecorne.