Histoires comme ca pour les petits d’après Rudyard Kipling

Hello mes lecteurs,

Aujourd’hui je vous retrouve pour une nouvelle chronique avec Amy. Cette fois il s’agit d’un livre d’histoires d’après un grand auteur que j’ai adoré faire découvrir à ma fille!

Synopsis:

Ce beau recueil illustré, conçu pour être lu aux jeunes enfants, réunit six histoires célèbres de Rudyard Kipling. Pourquoi le chameau a-t-il une bosse et l’éléphant, une trompe ? D’où viennent les taches du léopard, les fanons de la baleine et la peau plissée du rhinocéros ? Pour quelle raison le kangourou saute-t-il si haut ? Les tout-petits découvriront avec émerveillement l’origine inattendue de l’aspect de ces animaux.

L’avis d’Amy et maman:

Je lisais cet auteur quand j’étais plus jeune et j’avais très envie de le faire découvrir à ma puce. Les illustrations sont vraiment très sympa pour les enfants et pleines de couleurs mais j’ai surtout aimé l’originalité des histoires! Les enfants sont toujours en train de demander pourquoi et comment, ce livre leur donne des réponses à la fois drôle et intéressante! Amy a aimé les histoires mais surtout, elle les as trouvé très très rigolotes! Elle a aimé les explications fournies par ce livre et n’a pas arrêter d’en redemander tellement elle riait.

Pour  conclure, ce livre pour enfant est à la fois intéressant et drôle mais as aussi de très jolies illustrations! Nous vous le recommandons si vous voulez avoir des réponses qui feront rires petits et grands à vos questions sur les animaux.

 

Histoires de ballets illustrés

Hello mes lecteurs!

Aujourd’hui je vous retrouve pour une nouvelle chronique avec ma puce Amy. Comme vous le savez, la lecture chez nous, c’est une passion de mère en fille et elle guette la boîte aux lettres autant que moi dans l’attente de nouvelles lectures!

Synopsis:

Douze belles histoires à découvrir ou à redécouvrir. Chaque histoire est à l’origine d’un célèbre ballet : Cendrillon, Le Lac des cygnes, La Belle au bois dormant, Don Quichotte, Coppélia, Casse-noisette, L’oiseau de feu, Giselle, Ondine, La Sylphide, La Fille mal gardée, Roméo et Juliette.

L’avis d’Amy et maman:

Comme toujours aux Editions Usborne, le livre et sa couverture sont juste magnifique. De jolies couleurs et des illustrations scintillantes, il n’en faut pas plus pour nous donner envie de l’admirer et de le lire.

Amy a beaucoup aimé les contes de ce livre et son préféré est celui du Lac des Cygnes qu’elle a pu découvrir. Elle connaissait déjà Cendrillon, La Belle au bois dormant et Casse Noisette mais les versions de ce livre sont différentes et elles les as aimé malgré tout. Elle a aussi pu découvrir de nouvelles histoires très sympa. Les illustrations avec les personnages en ballerines lui ont beaucoup plu également et fait de ce livre l’un de ses favori.

En tant que maman, j’ai comme Amy, beaucoup aimé les différentes versions des contes connus mais j’ai encore plus apprécié de découvrir les autres contes que je ne connaissais absolument pas. Le petit plus, ce sont les informations sur les ballets au début de chaque conte. Les illustrations sont elles aussi magnifique et j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre qui change des lectures habituelles.

Pour conclure, c’est un livre d’histoires qui rencontre un franc succès chez nous grâce à son originalité, ses contes et ses illustrations.

Quand on s’y attend le moins de Chiara Moscardelli

Couverture Quand on s'y attend le moins

Hello mes lecteurs!

Aujourd’hui je vous retrouve pour une nouvelle chronique avec un roman qui m’a tenté dès que j’en ai lu le synopsis. La couverture est plutôt sympa et j’avais très envie de découvrir ce que nous réserve cette auteure.

Synopsis:

Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d’attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d’une maladresse quasi légendaire. Comment se sortir de l’impasse ? En s’en remettant au dicton de sa grand-mère : « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus. » Ou, en l’occurrence, qu’on le percute à vélo. Car le jour où elle renverse le ténébreux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l’un pour l’autre. Et lorsqu’elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n’est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oublié de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ? N’écoutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquête à la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour…

Mon avis:

Après un long moment sans lecture ou un bon polar, j’aime beaucoup lire quelque chose d’un peu plus léger et d’un peu plus gai comme une bonne romance et ce roman était dans ma PAL depuis un petit moment. J’aime découvrir de nouveaux auteurs et j’avais hâte de découvrir celle-ci.

Nous faisons donc la connaissance de Pénélope, une jeune femme plutôt maladroite qui va littéralement tomber sur l’homme de sa vie et lui casser une jambe… Elle même blessée, ils vont se perdre de vue à l’hôpital mais elle est loin de se douter qu’elle va très bientôt le retrouver et que sa vie est sur le point de changer!

Pénélope est une jeune femme à la fois drôle et touchante qui m’a beaucoup plu! Une véritable Bridget Jones à l’italienne avec ses maladresses, ses défauts et les situations rocambolesques dans lesquelles elle se met, tout est fait pour l’apprécier et aimer la voir évoluer. Quand au personnage de Galanti, le prince charmant, j’ai beaucoup aimé le découvrir avec son côté mystérieux et sombre à la fois. J’avais hâte de savoir qui il était et son comportement tellement changeant ajoutait à son côté attirant et mystérieux. Pénélope est entouré de beaucoup d’amies et toutes son plutôt sympathiques mais on se concentre vraiment sur les deux personnages principaux.

Le style de l’auteure est à la fois fluide et frais, très agréable à lire. Les pages se tournent très vite et le roman se lit avec beaucoup d’aisance, on a l’impression de vraiment lire une comédie romantique à la Bridget Jones à l’italienne. J’ai été totalement conquise mais il faut dire que l’auteure nous entraîne au cœur de son histoire et aux côtés de ses personnages dès le départ. Les descriptions et l’histoire nous donnent l’impression de vivre chaque scène et le côté rocambolesque est vraiment drôle, il ajoute un vrai plus à la romance! J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman et j’éspère que les autres roman de l’auteure seront eux aussi publié en France parce que je compte bien la suivre de très près!

Pour conclure, c’est une très jolie romance à l’italienne qui n’est pas sans rappelé Bridget Jones avec son côté drôle. Foncez le lire par cette période estivale !!

Ca ne coûte rien de demander de Sara Lövestam

Couverture Ça ne coûte rien de demander

Synopsis:

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers. Ça y est, l’autoproclamé « détective » Kouplan, immigré iranien à Stockholm, n’a plus un rond. Il en est réduit à collecter des canettes vides pour les revendre contre quelques pièces. En fouillant dans les poubelles du quartier huppé de Lidingö, il croise le chemin de Jenny Svärd, conseillère municipale aux dents longues, dont il surprend la conversation : Jenny vient de se faire escroquer par son amante, qui a disparu dans la nature avec deux cent mille couronnes. Puisque ça ne coûte rien de demander, Kouplan saute sur l’occasion pour lui proposer ses services d’enquêteur…

Mon avis:

Ce livre est le second tome d’une saga que j’ai découverte l’an dernier et que j’ai de suite adoré! J’attendais avec impatience de pouvoir lire la suite des enquêtes de Kouplan. La couverture du roman reste dans les même tons que celle du premier tome et je trouve que cela lui va plutôt bien. Le synopsis quand à lui laisse présager une fois de plus une enquête palpitante.

Nous retrouvons donc Kouplan dans les rues de Stockholm mais sa situation s’est dégradé… Il n’a plus d’argent et va très vite devoir trouver une solution s’il veut continuer à survivre et à se cacher. Heureusement pour lui, il va croiser la route de Jenny , la conseillère municipale qui s’est empêtré dans une situation des plus complexe puisqu’elle viens de se faire escroquer par celle qu’elle aimait mais qu’elle ne peut faire appel aux autorité de peur que l’affaire s’ébruite et nuise à sa carrière mais aussi de peur que certains secrets bien gardés ne soient dévoilés…

Le personnage de Kouplan est comme toujours très attachant, son caractère, sa gentillesse et sa persévérance ne peuvent que nous toucher. Cependant dans ce second volume, on y découvre aussi sa fragilité et sa naïveté. J’ai beaucoup aimé en apprendre un peu plus sur lui. Jenny est au premier abord une femme froide, dure et autoritaire mais au fur et à mesure, on peut découvrir que ce n’est qu’une carapace et que c’est en fait une femme blessée. Amanda quand à elle est calculatrice et manipulatrice qui malgré les découvertes sur son histoire et son passé se révèle être vraiment mauvaise. Ces trois personnages m’ont beaucoup plu et j’ai aimé les suivre tout au long du roman.

Le style de l’auteur est comme toujours très fluide et nous entraîne aux côtés de Kouplan dans son enquête. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle nous fasse des révélations sur lui dans ce tome en plus de l’enquête habituelle. Cela nous rend Kouplan encore plus attachant et plus réel. L’atmosphère est haletante et prenante à la fois, on suit cette enquête et ses rebondissements mais aussi ses révélations. Les personnages sont à la fois attachants et intéressants mais aucun ne laisse indifférent. J’ai une fois encore été séduite et j’ai vraiment hâte de lire la suite des enquêtes de Kouplan.

Pour conclure, c’est un second tome aussi prenant que le précédent mais qui nous en apprend beaucoup plus sur Kouplan. Bien plus qu’un polar, une saga à lire et a découvrir absolument! Vivement la suite!