Bande dessiné – Frankenstein le monstre est vivant tome 1

FRANKENSTEIN, LE MONSTRE EST VIVANT ! T.1 - -

Synopsis:

25 ans après la parution du roman illustré qui bouleversa d’innombrables dessinateurs et lecteurs, Bernie Wrightson retrouve la créature de Mary Shelley. La suite des pérégrinations du monstre de Frankenstein est cette fois une BD, écrite par Steve Niles (30 jours de nuit).
Un tour de force graphique témoignant du talent inaltérable de Wrightson.

Mon avis:

La couverture de cette bande dessiné a éveillé ma curiosité, à la fois sobre et sombre, elle donne envie de voir ce qu’elle renferme. Le synopsis m’a convaincu puisque la bande dessiné commence là où s’arrête le roman original, j’avais donc très envie de voir ce que Steve Niles en avait fait. Il y a eu tellement de roman et de bande dessiné autour de ce roman que j’était curieuse de savoir ce qu’il nous avait concocté.

L’histoire est à la fois intéressante et poignante, j’ai toujours eu un faible pour ce personnage que personne n’aime et que tout le monde craint à cause de sa différence physique. On reviens un peu dans son passé, l’histoire est divisé en 3 chapitres distincts, puis on le découvre dans sa nouvelle vie et on rentre très vite dans le récit. Il me tarde de voir ce qu’il va advenir de lui, de ce qu’il va faire et décider. Concernant les graphisme, on sent vraiment le côté sombre et gothique mais cela colle vraiment bien avec le contenu de la bande dessiné et au final le tout donne un résultat parfait

Pour conclure, c’est une bande dessinée à la fois sombre, gothique et intéressante qui nous entraîne dans une nouvelle facette de la vie de Frankenstein. A réservé au fan du genre ou du personnage.

Humour – Mots d’excuse l’intégrale de Patrice Romain

Synopsis:

Bienvenue dans l’univers impitoyable de l’école ! Correspondances hautes en couleur, protestations des parents, contestations des notes et des punitions, justifications des retards et des absences…  Home sweet home Madame, Je m’excuse pour le retard a Tatiana parce qu’hier matin avec les gosses qui gueulaient et le chien qui dégueulait c’était carrément le bordel a la maison. Les boules ! Ça craint ! Ça l’fait pas ! Madame, Je suis daccord avec vous. C’est vraiment les glandes que Barbara elle arrive pas à apprendre 3 lignes !!!  Cyclique Monsieur, Septembre : des poux. Décembre : encore des poux. Mars : toujours des poux. Je fais des provisions de Parapoux pour le mois de juin ! Merci de mettre les autres familles en garde !

Mon avis:

Une chronique un peu particulière pour un livre un peu particulier. Ici, pas d’histoire ni de couverture qui donne envie de se plonger dans sa lecture mais juste une phrase d’accroche prometteuse « Tout ce que les parents écrivent aux enseignants ». Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre qu’à l’intérieur de ce livre se trouvait de sacré perles et de bonnes tranches de rigolades!

N’ayant pas lu le premier tome, j’ai été ravie de pouvoir le lire en première partie du livre.Plus on avance et plus les fameux « mots d’excuses » deviennent gratinés… Entre faute de français, d’orthographe ou tout simplement impolitesse franche, on en trouve pour tout les goûts et pour tout les cas de figure. Mais attention, les parents peuvent nous cacher de bien belles surprises lorsque certains se mettent à écrire de longues missives ou encore de court poèmes… Qu’ils s’agissent d’innocenter, de défendre, d’excuser ou encore de donner son aval pour un redressement en bonne et dû forme, il est impossible de trouver un sujet qui n’a pas été abordé dans ces mots d’excuses! Nos chères petites têtes blondes n’ont pas de soucis à se faire pour certains leurs arrières sont assuré!

J’ai vraiment beaucoup apprécié ces petits mots d’excuses qui m’ont permis de passer un excellent moment de lecture et de gros fou rire en famille et entre amis! Chaque mot d’excuse à droit à son petit titre et ils sont également classé par thème ce que j’ai trouvé vraiment appréciable et encore plus drôle. Qu’on le lise du début à la fin ou encore du milieu et par ci par là, il est un incontournable pour tout les parents même si il pourrait donner des idées pour les futurs mots d’excuses de leurs enfants! 🙂

Pour conclure, si vous cherchez un moyen de décompresser et de passer un moment de franche rigolade ce livre est fait pour vous mais un conseil, ne pompez pas les mots d’excuses à l’intérieur, il ne manquerait plus que le professeur de votre enfant l’ai lu!

 

 

Humour – Le journal de moi…enceinte! de Muriel Ighmouracène

Couverture Le Journal de moi... enceinte

Synopsis:

« J’ai acheté un test de grossesse. J’ai relu la notice, inutile de me faire pipi dessus en essayant de me souvenir exactement de ce qu’il faut faire. Julien attend derrière la porte, je le rejoins vite. On laisse poser le temps indiqué, ni plus ni moins. On a regardé en même temps le test et on s’est arrêtés de rire tout net : deux barres roses. » Muriel vous raconte sa grossesse avec ses bons côtés (la place assise assurée dans le bus, le kebab à volonté, le shopping effréné ou bien le décolleté généreux!), les contraintes qu’il faut supporter (les nausées, les soirées sobres parmi des amis en pleine ébriété, ou le yoyo des hormones) et tout ce que les copines (et les livres) ne vous diront jamais!

Mon avis:

Une chronique un peu spéciale aujourd’hui puisque c’est un livre spécial femme enceinte. Etant en plein dans mon sixième mois de grossesse et même si c’est la seconde, j’angoisse un peu et lire ce genre de livre m’aide beaucoup à prendre du recul et à bien gérer mon stress. La couverture du livre est vraiment très accrocheuse et m’a vraiment séduite au premier coup d’oeil. Avec toutes les notes inscrites sur la couvertures et le synopsis de la quatrième de couverture , je ne pouvais qu’être conquise!

Dès le début de ma lecture, j’ai découvert le ton de l’auteure. Loin de se prendre au sérieux ou de nous servir des mots techniques ou autres détails barbants, elle nous livre tout de sa grossesse de la conception au retour à la maison. Bien sûr, j’ai tout de même le grand guide de la future maman comme la plupart mais ce que c’est bon de lire une femme normale qui ne nous cache absolument rien, ni les bons ni les mauvais moments. Sans prendre de pincette et sans détours, elle nous livre tout, ses joies, ses maux, ses peines, bref, toute sa vie de femme enceinte. C’est un livre ou j’ai vraiment pu me retrouver, me reconnaître, rire et presque pleurer (mais on mettra ca sur le compte des hormones 🙂 ! ) Alors évidemment tout le monde n’a pas la même grossesse ni les mêmes envies ou symptômes mais au final, on est toutes pareilles dans nos conditions de femmes enceintes, des chieuses, des boules de nerfs, bref nous!

Le style d’écriture de l’auteure est fluide et frais à la fois. Son vocabulaire, celui qu’on utilise au quotidien et accessibles à toutes avec même quelques petites définitions de son cru pour nous permettre une meilleure compréhension du jargon médical! Je ne me suis jamais autant reconnue et sentie comprise que pendant cette lecture.

Pour conclure, c’est un véritable coup de coeur pour moi et ce livre est un trésor de bonne humeur, d’humour et de sentiments que je ne peux que vous recommander en cas de grossesse ou non d’ailleurs!

Humour – Le Mystère de la chaussette orpheline et autre tracas du quotidien de Colombe Linotte

Couverture Le mystère de la chaussette orpheline et autres tracas du quotidien

Synopsis:

Colombe Linotte vit dans un monde parallèle. De ses crises de rangements compulsives aux embûches semées par Luluchatigré, la chatte diabétique, en passant par les velléités écologiques quelque peu draconiennes du Mâle, Colombe Linotte se débat quotidiennement dans un univers à la fois unique et totalement universel.

Mon avis:

J’ai reçu ce petit livre de mon amie Caroline comme remonte morale dans une période de ma vie relativement difficile. Quand je l’ai reçue, rien que le titre m’a déjà fait sourire! Qui n’a jamais perdu de chaussette en faisant ses lessives?! Pour ma part je ne compte plus… La quatrième de couverture a fini de me convaincre que cette lecture risquait d’être des plus amusantes et je me suis empressé de me lancer dans sa lecture pendant ces vacances.

Les protagonistes, comme les appelle l’auteure sont au nombre de 6. Nous avons tout d’abord l’Héroïne sans qui l’histoire ne serai pas ce qu’elle est. C’est une femme des temps moderne dans laquelle toutes les femmes pourront se reconnaître ou au moins quelques unes des mésaventures qu’elle vie. Le Mâle, un homme très (voire trop) cultivé, conservateur et un brin maniaque est un des personnages clés qui donnera bien du  fil à retordre à notre chère Colombe. Luluchatigré est un sacré numéro, en plus d’être rusé et maligne c’est aussi un chat un brin démoniaque avec sa maîtresse! Le collègue tatoué et la collègue geekette sont aussi deux personnages bien utiles et divertissants sur le lieu de travail de notre héroïne sans oublier les célèbres moutons de poussières.

Au premier abord, on peut penser que le récit est décousu, qu’il n’a ni queue ni tête mais au final, il faut plus le prendre comme un recueil rempli d’anecdotes sur la vie quotidienne. Chacune de ces anecdotes ont leur petite touche d’humour et nous rappelle nos propres mésaventures! Écris avec fraîcheur et beaucoup de simplicité, ce petit livre m’a régalé et j’espère vraiment qu’il y aura d’autres épisodes car si il y a bien une chose à lui reprocher c’est bien la façon dont les pages se tournent à une telle vitesse qu’on en redemande.

Pour conclure, si vous cherchez un remède anti-morosité, ce livre est fait pour vous n’hésitez plus et procurez vous le!

Bande Dessiné – Les Carnets de Cerise tome 1, le zoo pétrifié de Joris Chamblain & Aurélie Neyret

Couverture Les carnets de Cerise, tome 1 : Le zoo pétrifié

Synopsis:

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

Mon avis:

J’avoue avoir été séduite en premier lieu par la couverture de ce livre et par la beauté de l’objet en lui même. Le vernis sélectif est juste magnifique et le titre tout autant sans oublier l’illustration qui reflète bien une partie importante de l’histoire. Le synopsis m’intriguait quelque peu même si je craignait que ce ne soit un peu trop jeunesse à mon goût, je me suis dit qu’il pourrait plaire à ma fille Élisa âgée de 5 ans. Je me suis plongé dans cette BD en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire afin de me faire un avis.

Nous faisons donc la connaissance de Cerise, une petite fille qui souhaite devenir romancière et dont la voisine et amie est elle-même une grande romancière. Aidée par ses 2 meilleures amies Erica et Line mais aussi par Anabelle Desjardins la romancière, elle va mené une enquête très spécial. Un jour, alors qu’elle étaient dans leur cabane dans l’arbre de la forêt, elles virent un homme sortir de la forêt couvert de peinture. Effrayée et intriguée, Cerise décidera de mener l’enquête pour découvrir qui est cette homme, ce qu’il fabrique en forêt et pourquoi il est couvert de peinture.

Les personnages sont tous très attachants mais j’ai vraiment eu un coup de coeur pour Cerise qui est une petite fille pétillante et pleine de vie mais surtout d’une grande gentillesse et d’une grande bonté. Son intrépidité et sa curiosité donnent du piquant à ses aventures que l’on suit avec beaucoup d’attention. Ses amies  Erica et Line sont adorable aussi puisqu’elle sont loyale envers Cerise et prêtent à tout pour couvrir leur amie auprès des adultes et à lui prêter main forte dans ses enquêtes. Anabelle Desjardins, la romancière m’a également beaucoup plu et j’ai hâte d’en découvrir un peu plus sur elle dans les prochains tome. Le mystérieux inconnu, Michel, est un homme qui m’a beaucoup touché de par son histoire et la façon qu’il a de ne pas baisser les bras, de faire revivre son rêve malgré tout.

En plus d’être une histoire très bien écrite et bien rythmée, elle est intéressante et prenante. Il est très facile de se prendre au jeu et de vivre l’histoire auprès de Cerise afin de connaître les résultats de ses enquêtes. Que dire de la mise en page… Un mélange entre des feuilles tirés du carnet de Cerise avec ses propres dessins et phrases, et de bande dessiné. Des illustrations juste magnifiques qui rende vraiment très bien et un côté plus réaliste et enfantin avec les extraits du carnets, rien de tel pour rendre la bande dessiné encore plus vivante et attractive. Moi qui appréhendai que l’histoire soit trop jeunesse, j’ai pris beaucoup de plaisir à la lire et j’en redemande.

Pour conclure, c’est un gros coup de coeur pour une bande dessiné qui plaira aux petits mais aussi aux grand. Cerise vous fera craquer et les illustrations vous feront rêver et vivre l’histoire comme si vous y étiez!