Classique – Autant en emporte le vent tome 2 de Margaret Mitchell

Couverture Autant en emporte le vent, tome 2

Synopsis:

Le roman et le film les plus populaires de tous les temps. Autant en emporte le vent est une fresque historique jamais surpassé, sur la société des Etats sudistes et les tragédies de la guerre de Sécessions. C’est aussi un roman d’amour dont les héros, Scarlett O’Hara et Rhett Butler sont entré à jamais dans la galerie des amants légendaires.

Mon avis:

Après avoir lu le tome 1, et ce malgré quelques longueurs, j’avais vraiment très hâte de me lancer dans la lecture de ce second tome. La fin du premier laissait entrevoir de nombreux rebondissements et je voulais a tout prix connaître la suite des aventures de Scarlett et ses proches. La couverture du livre est une fois encore tiré du film de Victor Fleming.

Nous retrouvons donc dans ce second tome Scarlett et sa famille et contrairement au premier tome, je suis complètement admirative devant les efforts et le travail qu’elle abat pour survivre et faire survivre sa famille. Alors évidemment, il ne faut pas se leurrer, elle manigance toujours autant mais cette fis-ci c’est pour le bien de tous malgré ses manières peu orthodoxe. La fin de la guerre a mis la Georgie à genoux et tous doivent se reconstruire petit à petit en supportant les épreuves mais aussi les embûches qu’ils rencontreront. Malgré les privations, la frustrations et la famine, Scarlett et toute sa famille vont relever leur manches pour sauver Tara et réussir à vivre décemment.

Les personnages sont les mêmes et la seule à avoir vraiment changé est Scarlett. Bien que colérique et égoïste, elle se montrera d’une force, d’un courage et d’une détermination à toute épreuve qui force l’admiration. Ses coups en douce sont toujours les mêmes mais je l’ai trouvé beaucoup plus matures et j’aime par dessus tout la façon qu’elle a eue de ne pas se laisser abattre, de prendre les choses en mains et de diriger sa vie comme une femme forte et non pas une fragile petite chose. Celui qui devient de pire en pire est Ashley, toujours aussi indécis, il souffle le chaud et le froid pour au final laisser Scarlett dans une position inconfortable. Il m’a fait l’effet d’un lâche et d’un homme irrespectueux. Quand à Rhett, il est fidèle à lui même et je ne peux que l’en apprécier encore plus. Un petit nouveau tout de même, Frank Kennedy, mais il m’a semblé si faible en caractère, si manipulable et influençable qu’il m’a fait l’effet d’être un enfant ou encore une personne trop âgé pour prendre le dessus sur sa propre moitié.

Rien à dire de plus sur le style de l’auteur, c’est toujours aussi agréable de lire une plume pareille malgré les longs passage concernant la guerre qui ne sont peut être qu’une affaire de goût et que je n’ai pas aimé. Une fois de plus on est tenu en haleine tout au long du récit et curieux de savoir comment vont s’en sortir les personnages. La fin est encore pire puisqu’elle nous laisse totalement pantelant et on trépigne d’impatience de connaître la suite!

Pour conclure, j’ai encore une fois accroché avec ce second tome et peut être même encore plus que le premier! Une seule hâte? Lire le troisième et dernier tome de la saga et je ne peux que vous conseiller de la lire!

 

Classique – Autant en emporte le vent tome 1 de Margaret Mitchell

Couverture Autant en emporte le vent, tome 1

Synopsis:

Le roman et le film les plus populaires de tous les temps. Autant en emporte le vent est une fresque historique jamais surpassé, sur la société des Etats sudistes et les tragédies de la guerre de Sécessions. C’est aussi un roman d’amour dont les héros, Scarlett O’Hara et Rhett Butler sont entré à jamais dans la galerie des amants légendaires.

Mon avis:

Voilà un livre parmi les classiques que j’ai toujours voulu lire et c’est maintenant chose faite. La couverture tiré du film de Victor Fleming représente les personnages principaux Scarlett O’hara et Rhett Butler. Elle est plutôt jolie et nous donne une bonne idée de ce à quoi s’attendre. Le synopsis en revanche ne nous donne pas énormément d’info sur l’édition Folio mais la réputation du livre se suffit à elle même pour nous inciter à le lire.

Nous faisons donc la connaissance de la famille O’Hara et plus particulièrement, de Scarlett, jeune femme fort séduisante qui se donne un malin plaisir à séduire tout les hommes du comté pour finalement, refroidir leurs ardeurs. Tous succombent à son charme sauf Ashley Wilkes et après s’être ridiculisé, Scarlett va se marier pour sauver sa réputation avec  le beau frère d’Ashley mais jamais elle ne l’oubliera. La guerre de Sécession fait rage et la voit devenir tour à tour mère puis veuve mais sa rencontre avec Rhett Butler égayera ses journée malgré la haine qu’elle lui vouera. C’est un homme cynique de très mauvaise réputation qui d’abord la rebutera, bousculera toutes ces certitudes et finira par l’attirer irrésistiblement .

Le personnage de Scarlett est quelque peu agaçant, elle joue avec les sentiments des autres, ne pense qu’à elle et se fiche royalement du mal qu’elle peut causer. Pourtant, on fini par s’y attacher et vouloir à tout prix savoir comment elle va évoluer. Mama, la bonne de la maison O’Hara, m’a beaucoup plu et elle n’était pas assez présente à mon goût dans ce premier livre. Ashley me laisse indifférente, il ne sait pas du tout ce qu’il veut et je n’arrive pas à le cerner. Melly est bien trop naïve et gentille mais sa douceur la rend très attachante. Rhett Butler quand à lui, m’a totalement séduite par son charisme, son cynisme et sa répartie. Le roman est rempli de personnages hauts en couleurs tous plus ou moins intéressant mais qui ont leur importance aussi minime soit-elle.

Le vocabulaire est plutôt classique mais très bien écrit et accessible facilement pour peu qu’on lise un minimum. Le style de l’auteur est malgré tout fluide et les pages du roman se tournent plutôt vite. L’histoire est un mélange de fresque historique et d’histoire d’amour. J’ai adoré les manigances de Scarlett et son histoire mais je dois avouer que les passages sur la guerre en détails m’ont paru excessivement long et parfois ennuyant. Néanmoins le roman se termine à un moment clé et j’ai hâte de lire la suite.

Pour conclure, malgré quelques longueurs, c’est un roman culte que je recommande et dont je vais lire la suite très vite.

Classique – La première tentation de saint Antoine suivie de la Vie de Saint Antoine par Saint Athanase et Jacques de Voragine

J’ai reçu ce livre dans le cadre d’un partenariat avec Blog O Book et les Editions Ivres de Livres que je remercie tout deux.

Synopsis:

« Jamais je ne retrouverai des éperduments de style comme je m’en suis donné là pendant dix-huit mois. »
Flaubert à Louise Colet. 16 janvier 1852.
Condamnée en 1849 par ses amis Bouilhet et Du Camp, qui voulaient « la jeter au feu et n’en plus reparler », cette oeuvre de Flaubert n’avait jamais été rééditée isolément depuis sa première parution
en 1910, trente ans après la mort de son auteur. Et pourtant…

Mon avis:

C’est la première fois que je lis un livre de Gustave Flaubert et je dois avouer que je n’ai pas été déçue. Dans ce livre nous faisons la connaissance d’Antoine , saint qui prend sa foi très à coeur et s’applique à tout ses devoirs comme prier et jeûner. Antoine vit en Ermite avec pour seul compagnie un cochon et va se trouver dans des situations toutes plus loufoques et abracadabrantes l’une que l’autres. Il va en effet être la victime du Diable, de la Mort, des 7 Péchés Capitaux mais aussi sa propre logique. Il croira voire des scènes blasphématoires, faire des voyages dans l’Espace sur le dos du Diable, etc… Le tout dans le but de le faire céder à la tentation de renier sa foi afin de le faire fauter.

Le style d’écriture est très classique et soutenue et il y a énormément de descriptions et de tirades. L’auteur mélange à la fois le récit et le théâtre le tout, s’harmonisant parfaitement. C’est tout de même une lecture complexe et j’ai du relire des passages pour être sûre de ne rien louper. J’ai apprécié cette lecture et je pense me procurer plus tard d’autres ouvrages de Gustave Flaubert.

Classique – Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll

Etant petite, ne me demandez pas pourquoi, mais ce dessin animé me terrorisait! J’ai vu le film de Tim Burton avec mon homme et ma fille et on a adoré!! En même Temps c’est du Tim Burton et vu que je suis fan ca ne m’a pas étonné. J’avais envie de lire le premier tome de cette histoire, puisqu’il y a une suite (De l’autre côté du Miroir), Alors je me suis offert le Livre de Lewis Caroll.

Synopsis:

 » Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d’un bond car, en un éclair, elle réalisa qu’elle n’avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s’engouffrer dans un vaste terrier sous la haie.  » Pourquoi Alice s’étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C’est au pays des merveilles que l’a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

Mon avis:

En lisant le livre je me doutait que j’allais me retrouver dans une histoire completement farfelue mais j’ai été agréablement surprise de me plaire dans ce monde imaginaire avec toutes ces créatures toutes plus loufoques les unes que les autres! Comme le dit si bien le Chat de Cheshire tout les personnages de ce livres sont fou! Que ce soit le chapelier, le lapin blanc, la reine de coeur, le loir ou encore le lapin de mars, Tous racontes des histoires complètement saugrenues et loufoques. Le caractère d’Alice qui ne comprend pas bien pourquoi elle change de taille aussi souvent et pourquoi tout le monde est si bizarre m’a attendri et beaucoup fait rire! Elle se fâche très vite lorsqu’elle se sent froissé mais est capable de se défendre et d’aider les autres quand elle sent l’injustice. Le monde de l’enfance et de l’imaginaire est très bien représenté dans ce livre!

Aucune hésitation possible je vais m’offrir le second tome pour connaitre la suite et dans ce premier tome il n’y a pas tout les personnages que nous connaissons du film ou du dessin animé alors raison de plus pour faire leur connaissance! 😉