Journal d’un marchand de rêves de Anthelme Hauchecorne

Couverture Journal d'un marchand de rêves

Synopsis:

J’ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m’ont expédié loin d’Hollywood, dans la vieille Europe. Les meilleurs spécialistes m’ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais. Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m’éliminer, mais avec élégance. M’entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m empêchent de tourner la page… La première est une fille. La seconde, une soif de vengeance. Je m’appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament…

Mon avis:

Ceux et celles qui me suivent savent que je suis fan de cet auteur, Anthelme Hauchecorne  possède un univers qui lui est propre et qui m’a toujours séduite et fait voyager. Ce roman me semblait différent des autres mais j’avais vraiment envie de le découvrir et de voir où cet univers allait nous transporter. Une fois encore, ce fut une magnifique découverte.

Nous faisons donc la connaissance de Walter Krowley, fils d’un grand réalisateur d’Hollywood qui vit dans l’ombre de son père et dont on attend beaucoup de chose et surtout de la réussite de sa part. Après avoir séjourné dans un hôpital psychiatrique duquel il est censé être sorti guéri, il va se retrouver confronter à une toute autre réalité. Ses rêves vont le propulser dans un monde parallèle auprès de personnes hautes en couleurs et pas toujours bienveillantes puisqu’il va se retrouver dans de sales affaires…

Le personnage principal est vraiment très intéressant. C’est un jeune homme fragile et perdu qui a peur de décevoir et voudrait être à la hauteur de ce qu’on attend de lui coûte que coûte. Il va faire preuve de détermination et va apprendre de ses erreurs. Son courage m’a bluffé dans certaines situation et sa façon de se dépatouiller mais aussi de se venger par tous les moyens m’a beaucoup plu. Il est entouré d’énormément de personnages haut en couleurs et surtout très intéressant. J’ai particulièrement apprécié John Doe pour son  étrangeté et son originalité mais aussi Butch pour son côté bourru et western sans oublier Banshee qui est un sacré bout de femme avec un caractère de feu, une détermination sans limites et un courage hors norme.

Le style d’écriture de l’auteur est comme toujours remarquable et c’est un plaisir de le lire. Le langage utilisé et la façon de raconter l’histoire est presque hypnotique et nous tient en haleine dès les premières pages. Il nous pousse à vouloir en savoir plus et parvient à nous transporter dans un univers onirique formidable et original tel que je n’en avais encore jamais lu. L’univers du roman est décris de façon à ce que l’on puisse le visualiser comme si nous y étions et il nous fait vivre ce récit aux côtés de ses personnages. Une fois, encore, je ne tarit pas d’éloge mais il faut avouer que je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, que chaque passage à son importance, que j’ai réellement apprécié le fait que les chapitres soient court, et il m’a vraiment transporté dans son univers à la fois original et intéressant avec un histoire qui tient la route mais qui est aussi passionnante!

Pour conclure, c’est un véritable coup de cœur pour ce roman et cet auteur que je vous recommande vivement, son univers en vaut vraiment le détour!

Damnés tome 1 de Lauren Kate

Couverture Damnés, tome 1

Synopsis:

Lorsque Luce rentre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession.
Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux.

Mon avis:

J’avais ce livre dans ma PAL depuis très longtemps et je suis ravie de l’en avoir sortie. La couverture est toute douce et vraiment très jolie. En grande fan des anges, je ne pouvais pas passer à côté de cette saga et j’avais très hâte de lire ce roman. Le synopsis donne envie de découvrir l’histoire plutôt prometteuse et je n’ai pas tarder à me lancer dans sa lecture.

Nous faisons donc la connaissance de Luce, une jeune femme remplie de question qui ne sait plus trop ce qui lui arrive et ne comprend pas les chamboulements qui perturbe sa vie d’adolescente. Mise dans une école privée par ses parents pour son bien et sa sécurité, elle va faire la connaissance de nombreux personnages, se faire des amies, des ennemies, même l’amour et découvrir une vérité à laquelle elle est loin de s’attendre. Toute sa vie va se retrouver chamboulée.

Le personnage de Luce m’a lu, c’est une jeune fille chamboulée et bouleversée par les évènements de sa vie mais qui a la tête sur les épaules. Elle se montrera persévérante pour découvrir la vérité et mener son enquête mais aussi très courageuse. Les personnage d’Ariane et Penn m’ont beaucoup plu également, la première pour son côté extravagant et avoir pris Luce sous son aile et la seconde, pour son côté plus posé, son histoire et sa fidélité. Cam est un personnage charmeur mais qui cache de bien sombre dessous et c’est un personnage que je trouvais trop beau pour être vrai tout au long du roman. Quand à Daniel, il m’a charmé malgré son côté revêche, son mystère m’intriguait et m’attirait de plus en plus. D’autres personnages hauts en couleurs sont présent dans le roman aux côtés de Luce mais je vous laisse le soin de les découvrir par vous même.

Le style d’écriture de l’auteure est à la fois fluide et frais, elle m’a tenue en haleine dès les premières pages et ce, jusqu’au point final de ce tome. Le vocabulaire est accessible à tous et il s’agit là d’un roman jeunesse. L’histoire est intéressante même si elle mêle comme dans beaucoup de roman le triangle amoureux à l’intrigue. J’ai aimé la hiérarchie et la variété de ses personnages mais aussi la construction de l’histoire. Les détails nous sont donnés de façon agréable et précise de sorte que l’on imagine très facilement le décor du récit. C’est une romance sur fond de fantasy sans prise de tête, légère, agréable mais aussi intéressante.

Pour conclure, j’ai apprécié ma lecture et je lirai la suite sans hésiter. C’est une lecture simple, fraîche et agréable que je recommande aux fans des anges et de romance.

Fantasy – L’héritage des Darcer tome 3: La relève de Marie Caillet

Couverture L'Héritage des Darcer, tome 3 : La Relève

Synopsis:

Le royaume d’Edrilion est plus que jamais en danger. Le Sanreth, le roi bâtard, s’est emparé du trône, et dans son ombre se cachent la sournoise Welfendà, reine de la Déléane, et ses terrifiantes Chimères. Pour Mydria, il est temps de s’imposer au grand jour : elle seule est l’héritière légitime de la couronne. Elle s’efforce alors de créer de nouvelles alliances pour déclencher une guerre souterraine. Aidée de son amant Orest, d’Allian l’espion et de Kebren, la traqueuse aux pattes de velours, elle tente de gagner l’appui des Fauconniers et de réunir une armée. Mydria doit tout faire pour récupérer son royaume et libérer ses sujets de l’oppresseur. Mais il faut frapper vite et par surprise, car les Chimères se déploient dans tout le pays à sa recherche. Et son unique espoir réside peut-être dans l’enfant qu’elle attend en secret. Le dernier des Darcer…

Mon avis:

Ce troisième tome, je l’attendais avec impatience et j’en attendais un peu plus de romance dans la relation entre les personnages principaux. La couverture est une fois de plus magnifique et chaque tome représente vraiment un animal clé du roman ce qui est vraiment très appréciable. Le synopsis laisse présager une histoire haute en rebondissements et en action. Je n’avais qu’une hâte, savoir si mon attente allait être comblée et me plonger dans le roman pour connaître la suite des aventure de Mydria.

Nous retrouvons donc Mydria, la dernière des Darcer, et son compagnon Orest ainsi que leur troupe d’alliés fidèles dans une quêtes des plus ardue. En effet, ils vont essayer de nouer de nouvelles alliances et de lever une armée afin de se soulever contre le Sanreth et Welfandà pour pouvoir reprendre possession du trône légitime des Darcer et ramener la paix en Edrilion. Dans cette quête rien ne sera simple et de nombreuses embûches se mettront en travers de leur chemin malgré le soutien de nombreux alliés tel que les Kmetts, les fauconniers ou encore Allian, l’espion.

Les personnages sont fidèles à eux-mêmes au fil des tomes, le couple de Mydria et Orest continu d’être aussi soudé et amoureux que jamais et le fruit de leur amour, l’enfant que Mydria porte en elle, en est la plus belle des preuves. On retrouve également l’éspion Allian toujours aussi drôle parfois mais peut être un peu plus sentimentale aussi, un peu plus responsable. Les deux Kmetts, Kebren et Eisdreel, la première toujours aussi forte et combative et le second, toujours aussi touchant et courageux. De nombreux personnages les côtoient au fil du roman qu’il s’agisse de fauconniers ou de Kmetts, ils se mettent tous au service de Mydria pour l’aider à gagner cette guerre. Deux personnages présent dans le premiers tome réapparaîtront, il s’agit des Siartt, les parents adoptifs de Mydria et même s’ils m’ont agacé parfois, j’ai apprécié de les voir persévérer et prendre sur eux. N’oublions pas Xyon qui m’a énormément émue et qui restera un des plus beau personnage de cette histoire.

La plume de l’auteure est toujours aussi fluide et agréable à lire mais je dois bien avoué que j’ai fait durer le plaisir parce que je n’avais pas envie de laisser les personnages et leur histoire. Le vocabulaire est très riche et une fois de plus, on trouve à la fin du roman un glossaire sur la faune, la flore mais aussi les pierre, histoire d’en apprendre encore plus sur cette univers remplie de magie. Comme dit en introduction, j’attendait un peu plus de romance dans l’histoire et j’ai été servie! La relation entre My et Orest évolue en maturité et en profondeur, malgré les obstacles entre eux, leur amour reste plus fort que jamais et j’ai adoré les moments où ils se retrouvaient tout les deux. Que dire de l’histoire toute entière… Pleine de rebondissements et d’action, on y découvre encore des descriptions qui font rêver et l’auteure nous happe dans son univers pour nous faire vivre l’histoire aux côtés des personnages. Rien n’est prévisible et tout au long de ma lecture j’ai pu ressentir une myriade de sentiments! De la peur, de la colère, de la tristesse, du soulagement et du bonheur mais aussi de l’attendrissement. J’ai vécue cette histoire avec les personnages et j’ai vibré en même temps qu’eux. Marie Caillet m’a emporté dans le tourbillon de son roman et tenue en haleine jusqu’à la fin où elle m’a laissé pantelante, époustouflée, bref, sans voix… Au programme, j’ai eu de l’amour, de la magie, de l’action et des créatures fantastiques sans oublier une certaine fleur que j’ai adoré et le tout m’a totalement conquise! Je n’ai plus les mots pour exprimer à quel point j’ai adoré ce roman alors juste un dernier message: Marie Caillet un grand merci pour m’avoir fait rêver, m’évader et voyager à travers l’héritage des Darcer. Je referme le troisième tome époustouflée, conquise et un peu triste aussi que ce soit déjà terminé… Cette trilogie restera dans ma mémoire pour longtemps, un véritable coup de coeur que je recommanderai à tout ceux qui me demanderont conseil sur un livre à lire. Mille merci vraiment!! Mais dit moi, est ce vraiment le dernier tome? (Pas envie de quitter My et Orest!! lol) ^^

Pour conclure, c’est un véritable coup de coeur qui m’a fait vibrer tout au long de ma lecture et que je vous recommande vivement! De la fantasy à vous couper le souffle et à découvrir d’urgence!!

Fantasy – Le Dit de Cythèle tome 3, La citadelle du Titan de Nicolas Cluzeau

Synopsis:

Cythèle et ses compagnons laissent derrière eux un monde en proie au chaos. Dans la forteresse de Triliock, les quatre aventuriers errants décident de partir pour le Nord de Mytheiril, un continent de glace aux hivers interminables où les dieux de l’Asgard vivent parmi les hommes. Dans les cités enneigées et les forêts embrumées, une guerre aux causes inconnues ravage le pays : entre la vengeance d’Ambre, la disparition de son oncle magicien, la quête de Cythèle pour retrouver l’âme de son fils et les intrigues des divinités affaiblies face aux pouvoirs grandissants des humains, les fils du destin s’emmêlent autour de la prêtresse de Plutonis, la pousse à s’interroger sur le bien-fondé de sa quête et le rôle de son dieu dans ces évènements grandioses.

Mon avis:

Tout comme les précédents opus, la couverture de ce troisième tome est vraiment superbe et en total accord avec son contenu. La quatrième de couverture laisse présager la suite des aventures de Cythèle avec encore plus d’action et me donnait encore plus envie de savoir ou en sa quête. Une fois de plus, ce fut une lecture longue et intense mais tout à fait passionnante et intéressante.

Nous retrouvons nos quatre compagnons, Cythèle, Merraz, Ambre et Trilliock, dans la suite de la quête de Cythèle. En effet, elle est à la recherche de l’âme de son fils Thamien pour réunir toute sa familles avec l’aide de ses loyaux et fidèles compagnons. Cette fois, ils font route vers l’Asgard éternelle, un pays ou les dieux, le froid et d’autres créatures toutes plus fascinantes les unes que les autres règnent en maîtres et ou une guerre fait rage. Ils vont être confrontés à des ennemis à la fois puissants et dangereux, participer à une guerre qui n’est pas la leur et se retrouver face à de véritables dieux. On en apprend plus également sur les sorciers d’Argile, leur histoire, leur culte et leur desseins.

Les personnages me plaisent toujours autant et j’apprécie beaucoup la persévérance de Cythèle pour sa quête même si parfois je l’ai trouvé sans scrupules. La relation entre Trilliock et Ambre m’a plu également même si j’aurai voulu en savoir plus long et Merraz est fidèles à lui-même et surtout à Cythèle. Les différentes créatures que j’ai pu rencontrer à la lecture de ce livre tels que les drakens, les golems, les homoncules, les Héros, Les demi-dieux ou encore les dieux eux-mêmes m’ont totalement fascinés. Ils sont tous d’une grande diversités et merveilleusement bien décrit ce qui permet de se les imaginer comme si l’on y était. Les dragons m’ont énormément plu et encore une fois, ils m’ont séduite par leurs caractères, leurs aspects et leurs capacités. Des personnages hauts en couleurs, riches et captivants qui m’ont totalement transporté dans leurs mondes.

La plume de l’auteur est très riche et une annexe placé à la fin du roman nous permet d’avoir des indications sur les mots ou les noms qui pourraient poser des problèmes de compréhensions. Même si la lecture est très longue, le livre fait tout de même 774 pages, ce roman est écrit d’une main de maître et nous happe dans son univers dès les premières pages. Les batailles, les personnages et même les paysages sont décrit avec justesse et de façon à ce que l’on puisse vivre l’histoire comme si nous en faisions parti. Bourré d’action et de rebondissement, le roman est loin d’être ennuyeux mais il n’en reste pas moins une lecture riche à lire avec concentration et calme pour tout suivre et s’imprégner du récit. Le dénouement et chaque rebondissements sont une surprise totale et imprévisible ce qui est vraiment très agréable et surtout nous tient en haleine tout au long de la lecture.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce troisième tome de la saga et il me tarde de lire le dernier pour découvrir comment Cythèle va poursuivre sa quête. Je vous recommande vivement cette saga si vous êtes amateurs de fantasy.

Fantasy – Baroque’n’Roll de Anthelme Hauchecorne

Synopsis:

Suivre le procès opposant un diablotin syndiqué à son sinistre patron, jouer à réveiller les morts, aider deux enfants à se défaire d’un croquemitaine, vous mettre au vert avec le Diable lui-même, grelotter sous les couvertures mitées d’un orphelinat libéral (où seuls les plus forts survivent), vous laisser conter la guerre en Irak par un gremlin antimilitariste… Un aperçu des voyages auxquels Baroque’n’roll vous convie, quinze nouvelles insolites portées par un rythme effréné, alternant humour et grotesque, merveilleux et fantasy urbaine. Quinze univers, autant de portes en attente d’être poussées. Une seule clé. Celle qui se languit entre vos doigts. Accoucheur de nouvelles et de romans, Anthelme Hauchecorne livre avec Baroque’n’roll son premier recueil, carnet de ses vagabondages oniriques.

Mon avis:

Je ne connaissais pas du tout l’auteur mais sa couverture et sa quatrième de couverture m’intriguait énormément. Ceux et celles qui me suivent savent que je ne suis pas fan des nouvelles en générales puisque je leur trouve toujours un petit goût d’inachevé, un petit quelque chose qui fait que je n’arrive pas a accrocher. J’avais envie de retenter l’expérience avec ce recueil pour savoir si je resterai sur ma position ou si l’auteur allait réussir le défi de m’entraîner dans ses univers.

Tout au long de ces quinzes nouvelles, nous rencontrons différentes créatures fantastiques comme par exemple, des diablotins, des anges déchus, le diable en personne, des vampires et même un dragon. Chaque nouvelle possède son propre univers et son atmosphère parfois sombre, inquiétante et même, terrifiante. Les histoires sont toutes intéressante et prenante, parfois drôles, parfois peu ragoutantes mais toute ont ce point commun de captiver le lecteur. On pourrait penser que ces différentes créatures sont les vraie méchantes de l’histoire mais parfois l’humain surpasse le maître dans l’horreur de ces actes et l’auteur a parfaitement su le mettre en scène et nous le raconter.

Première rencontre avec un livre de cet auteur et pour moi, il a un don. Celui de créer des univers fantastique et des histoires qui nous captivent et paraissent tellement vrai. Son style d’écriture est très fluide et entraînant, il nous tient en haleine jusqu’au bout et à la fin de chaque nouvelles, on ne peut s’empêcher d’en redemander et de plonger dans la suivante. Les pages défilent sans que l’on s’en rendent compte et nous font passé de très bons moments. Même si je n’ai pas aimé de la même façon toutes les nouvelles, j’ai particulièrement apprécié le fait qu’elles soient très bien construite et ne m’ont laissé aucun goût d’inachevé. Je ne m’y attendait pas mais j’ai vraiment accroché et apprécié ce recueil qui m’a emporté de bout en bout dans les méandres de l’univers fantastique de l’auteur.

Pour conclure, c’est une très bonne surprise pour moi avec un recueil de nouvelles à la fois originales et intéressante mais aussi la découverte d’un auteur à la plume captivante qui a su me séduire là où d’autres avaient échoué. JE recommande vivement ce recueil aux amateurs de fantasy!