Défie moi de Romane Rose

Couverture Défie-moiSynopsis:

Et si on vous proposait de réaliser tous vos fantasmes ? Ce soir. 19 h 30. Entre la littérature anglaise et française. Lorsque Chloé a découvert ce mot dans son casier à la fac, elle a failli faire un malaise. De peur ou d’excitation, elle ne saurait le dire, mais depuis qu’on lui a dérobé le petit cahier rouge dans lequel elle note chacun de ses fantasmes, c’est comme si elle vivait à cent à l’heure. Chacune des personnes qu’elle croise peut être le voleur qui a désormais accès à ses désirs les plus intimes… Et si c’était Max, cet étudiant à la réputation sulfureuse sur qui elle fantasme chaque nuit ? Pour le savoir, une seule solution : se rendre à ce rendez-vous…

Mon avis:

Voilà un roman qui m’a attiré grâce aux avis des copines plutôt enthousiaste mais aussi par ce synopsis qui laisse présager une sacré partie de qui est-ce! Je ne connaissais pas l’auteure mais j’avais envie de découvrir ce qu’elle me réservait avec ce fameux petit cahier rouge. La couverture de ce roman est plutôt sympa et en dis long sur le contenu du roman.

Nous faisons donc la connaissance de Chloé, une jeune étudiante qui espère bien réussir dans la voie qu’elle s’est tracé . Son emploi du temps chargé entre les études et son boulot de serveuse au café du campus lui laisse peu de temps libre mais celui qu’il lui reste, elle l’utilise à bon escient pour coucher sur le papier dans son cahier rouge ses fantasmes et ses désirs les plus inavouables. Malheureusement, un peu trop troublé par un étudiant à la réputation sulfureuse, elle va perdre son cahier et va alors commencer un jeu auquel elle était loin de s’attendre…

Le personnage de Chloé m’a plu de par son caractère un peu mutin, sa facilité déconcertante à se dépêtré des situations les plus gênantes mais aussi sa témérité. Tout au long du livre, elle va s’assumer et être fière de sa féminité jusqu’à la maîtriser totalement. Les personnages qui l’entourent sont peu nombreux mais parmi ceux qui m’agacent prodigieusement figure Max, le sex symbole des jeune femmes du campus qui tombent toutes sous son charme. Je le trouve arrogant et trop sûr de lui. Sa colocataire ma également agacé, elle a une tendance disproportionné à se mêler de ce qui ne la regarde pas et à s’introduire dans l’intimité des autres. Le professeur Everett et son assistant Malcolm m’ont intrigué. Everett, est un maître de la littérature érotique et sous ses airs un peu secs et bourru, j’ai adoré ce que j’ai pu découvrir. Malcom quand à lui est au départ un homme méfiant et sûr de lui mais j’ai aimé découvrir sa sympathie au fil du roman.

Le style de l’auteure est très fluide et surtout très chaud. Les pages du romans se tournent très rapidement et il est très agréable à lire. La température grimpe de plusieurs degrés tout au long du livre et j’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire. L’histoire de fond est vraiment très intéressante et j’ai beaucoup aimé cette recherche du Voleur mystérieux. Ce roman n’est pas seulement une romance érotique, c’est aussi une histoire d’amour que j’ai beaucoup aimé, bien écrite sans que l’un ou l’autre prenne le pas sur le reste. Les personnages sont intéressant et diablement sexy, l’auteure nous met sur quelques fausses pistes tout au long de l’histoire mais on se doute tout de même de quelque chose. Un peu prévisible mais juste ce qu’il faut.

Pour conclure, si vous aimez les romance érotiques je ne peux que vous le recommander. C’est un intense mélange de sexy, de romantisme et d’érotisme.

Publicités

Ce qui reste de nous de Jill Santopolo

Couverture Ce qui reste de nousSynopsis:

Alors que les tours du World Trade Center s’effondrent sous leurs yeux, Gabe et Lucy se rencontrent pour la première fois. Leur attirance est immédiate, comme une force irrésistible. Ce n’est pourtant qu’un an plus tard qu’ils se revoient et plongent cette fois-ci dans un amour qui dépasse tout ce qu’ils ont connu. Ils vivent, respirent, pensent à deux.
Mais l’intensité de leur relation les amène aussi à s’interroger sur d’autres désirs profonds : tous deux veulent que leur vie ait un sens, une résonance, une valeur à la hauteur de leurs sentiments. Face à cette exigence, Lucy et Gabe vont devoir faire des choix, prendre des risques, avec l’espoir d’accorder leurs rêves à la réalité. Alors qu’ils assouvissent chacun leurs ambitions, leurs vies se croisent puis se perdent pendant près de treize années, jusqu’à ce qu’un nouvel événement les confronte à cette question : quelle place souhaitent-ils véritablement accorder à leur amour ?

Mon avis:

Voilà un livre que je suis ravie de vous présenter et dont je suis sûre que vous avez entendu parler! J’aurai du le lire depuis un moment mais j’ai pris un peu de retard avec les vacances… Le synopsis est plutôt attirant mais j’avoue que j’avais un peu peur sachant qu’il a beaucoup été comparé avec le roman « Un jour » que j’ai vraiment adoré… Je me suis plongé dans cette lecture en laissant de côté mon appréhension et c’est une belle surprise!

Nous faisons donc la connaissance de Lucy et Gabe, étudiants tous les deux, ils vont vivre la journée du 11 septembre côte à côte et cela va les marquer à tout jamais! Ils vont se donner grâce à ce jour où tout a basculé pour des milliers de personnes, un but: faire de leur vie quelque chose d’utile, de valeur, pour rendre le monde un peu plus beau! D’amitié à l’amour il n’y a qu’un pas et il vont vivre un amour d’une puissance infini. Leur relation va finalement prendre un tournant auquel aucun des deux ne s’attendra et qui va bouleverser leur vie toute entière de prêt ou de loin…

Le personnage de Lucy est très attachant et j’ai beaucoup apprécié qu’elle soit la narratrice de l’histoire. On la voit évoluer tout au long du roman mais quel que soit le chemin qu’elle prenne, elle reste une femme talentueuse, dévoué et fidèle à elle-même. Concernant le personnage de Gabe, je l’ai apprécié pour son côté fougueux et passionné même si son côté un poil égoïste m’a déçue. Leur relation fusionnelle m’a séduite et le fait qu’il tournent toujours autour du même orbite, ne s’abandonnent pas qu’elle que soit la distance ou le moment de leur vie m’a touché.

La plume de l’auteur est à la fois fluide et fraîche, très agréable à lire. J’ai beaucoup aimé le fait qu’il n’y ai qu’une seule narratrice tout au long du roman, ce qui ne l’a rendue que plus attachante et m’a vraiment fait ressentir beaucoup d’émotions. Je ne peux pas ne pas faire la comparaison avec le roman « Un jour » et même si j’ai aimé chacun d’eux, je pense qu’ils sont tout les deux très bons et très émouvant chacun à leur manière et si l’histoire est comparable, la façon de la raconter est très différente. Ce roman est une magnifique histoire d’amour et d’amitié avec beaucoup d’émotions et de drames mais surtout c’est la façon dont celui-ci a été écrit qui en fait une merveille. Que ce soit les personnages ou l’histoire ou encore le style d’écriture, tout est mené d’une main de maître et l’auteur nous entraîne au cœur de son roman dès la première page et nous laisse avec de profondes émotions. Il est certain que ce roman est à lire de toute urgence.

Pour conclure, c’est une merveilleuse histoire d’amour et d’amitié avec un drame bien réel en toile de fond qui ne cessera d’influencer nos personnages. Des personnages attachant, une histoire émouvante et bien écrite, ce roman gagne à être lu à tout point de vue!

Le temps de l’amour de Colleen McCullough

Synopsis:

A seize ans, Elizabeth n’a jamais quitté son petit village d’Écosse, sa famille nombreuse et son père autoritaire. Son destin est alors bouleversé par la demande en mariage inattendue d’Alexander Kinross, un cousin parti faire fortune en Australie. A peine installée sur cette terre immense et sauvage, la jeune femme pressent qu’elle n’aimera jamais son mari. Bienveillant mais distant, Alexander n’a quant à lui pas renoncé à sa passion pour la belle et provocante Ruby Costevan. Prisonnière de sa magnifique maison et de son rôle de mère de famille modèle, Elizabeth ne se doute pas que, pour elle aussi, viendra le temps de l’amour. Et qu’au fil des années elle construira son bonheur loin de toutes les conventions…

Mon avis:

Il y a des années, une amie de mes parents m’a prêté un roman de Colleen McCullough et de suite, j’ai aimé la plume de cet auteur. C’est donc avec grand plaisir que j’ai pu découvrir ce roman. Sa couverture est superbe et le synopsis me donnait vraiment envie de découvrir l’histoire qui promettait de me faire voyager!

Nous faisons donc la connaissance d’Elizabeth, une jeune fille écossaise qui n’a pas la vie facile entre son père très dur avec elle et sa famille nombreuse. Lorsque son père lui annonce qu’elle va devoir partir de son Ecosse natale pour partir en Australie se marier avec l’un de ses cousins, elle y voit une porte de sortie et peut être un espoir d’une vie plus facile et plus belle… Malheureusement, elle est loin de se douter qu’elle quitte une prison pour se retrouver dans une autre prison même si celle si est dorée…

Le personnage d’Elizabeth est très complexe, je l’ai vu évolué mais pas comme elle l’aurai dû mais au contraire je l’ai vu se renfermer su elle même, se cacher derrière des barrières qu’elle a elle même érigé afin de se protéger… Elle est à la fois triste, mélancolique et en perpétuelle souffrance mais pourtant, j’ai admiré sa force et son courage mais j’ai surtout aimé la voir se dévoiler et s’épanouir même si ce n’est arrivé que très tardivement dans le roman. Alexander est quelqu’un d’impétueux, de déterminé et de très ambitieux. Il prend sa revanche sur la vie et sur son enfance qui a été très difficile pour lui. Néanmoins derrière sa façade bourru et dure se cache tout de même un homme bon et juste qui fait son possible pour prendre soin et assurer l’avenir de ses proches. Ruby Costevan m’a beaucoup plu puisque c’est une femme forte et indépendante qui se fiche de l’opinion public ou des convenances. Elle cache un passé douloureux mais c’est surtout une femme aimante et douce qui est d’un soutien sans faille pour ceux qu’elle aime! Beaucoup d’autres personnages sont autour d’eux mais je me dois de vous laisser les découvrir et je vous assure qu’ils en valent le détour!

Passons maintenant à la plume de l’auteur! J’ai beaucoup aimé retrouver cette façon d’écrire que je ressens comme passionné. L’auteur nous dépeint l’histoire avec une telle force de détails qu’on voyage vraiment et qu’on peut vraiment voir le décor et les personnages prendre vie. Elle nous emmène au cœur de la construction de machines à vapeur, la ruée vers l’or et la construction de toute une ville ainsi que de sa communauté. Bref un pays ou tout reste à faire et à découvrir avec une multitude de cultures et de couleurs. J’ai beaucoup aimé cette plongée dans cette époque et découvrir toute la complexité des machines, du forage, de la recherche de l’or et des différentes cultures. L’histoire en elle même m’a également plu ainsi que les personnages mais j’avoue tout de même avoir été un peu déçu de devoir attendre la fin du roman pour avoir vraiment la relation que j’attendais tant. Il y a quelques longueurs mais je pense vraiment que c’est parce que l’auteur veut vraiment nous donner toutes les cartes en main pour nous faire découvrir et comprendre le fonctionnement de cette époque et de son évolution.

Pour conclure, c’est une immersion totale au cœur de l’Australie des années 1800 où tout est à découvrir et à faire mais aussi une belle histoire d’amour et d’amitié à une époque ou tout ce qui n’est pas conventionnel n’est pas toujours bien accueilli. Je vous recommande cette lecture et ne vous laissez pas impressionner par ses longueurs, elles en valent la peine pour vous faire voyager!

Ragdoll de Daniel Cole

Couverture RagdollSynopsis:

Un corps. Six victimes.  La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

Mon avis:

J’ai lu ce roman dans la cadre du Prix Nouvelles Voix du Polar dont je fait partie du jury cette année. Je ne connaissais absolument pas cet auteur et je dois dire que la couverture ne me disais pas grand-chose mais le synopsis lui, est juste intriguant à souhait et m’a vraiment donné envie de me plonger dans sa lecture!

Nous faisons donc la connaissance de Wolf, Inspecteur au Metropolitan Police Service, ainsi que sa collègue et ancienne coéquipière Baxter. Wolf, à peine réintégré dans son service, va devoir enquêter sur une effroyable scène de crime qui pointe du doigts son appartement dans l’immeuble d’en face. Il s’agit en effet d’un cadavre composé de six personnes différentes. Malheureusement, l’affaire ne s’arrête pas loin puisque la police va recevoir la liste des prochaines victimes et le nom de Wolf figure en dernière place. Il était loin d’imaginer que cette affaire allait faire ressurgir ses vieux démons et un passé qu’il aurait préféré oublier….

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé suivre l’enquêteur Wolf qui semble à la fois déterminé, courageux, un peu bourru mais aussi torturé par ses démons… On s’attache finalement à lui et on se surprend à croiser les doigts pour sa survie. Baxter sa coéquipière est elle aussi attachante et son caractère de battante y est pour beaucoup! C’est une très bonne inspectrice mais c’est aussi une amie fidèle et loyale. Andréa, l’ex femme de Wolf, est quand à elle une femme qui m’a horripilé de par ses choix déplorables et sa façon de ne pas trop se soucier des conséquences de ses propos! Je finirai par Edmunds qui au premier abord, ne semble pas d’un grand intérêt mais qui finira par avoir un rôle majeur et qui se consacre entièrement à l’enquête peu importe l’avis de ses supérieurs ou encore de sa femme. D’autres personnages ont eux aussi leurs importance dans ce roman, mais il serai long de les énumérés et je préfère vous laisser le soin de les découvrir lors de votre lecture.

Le style de l’auteur est très fluide et le livre se lit plutôt rapidement mais ce qui m’a le plus plu, c’est sa façon de mener l’intrigue. Il nous entraîne au cœur de l’enquête en dévoilant ses indices petit à petit mais sans jamais être trop prévisible et le dénouement final n’en est que meilleur. L’histoire est intéressante et les personnages donne toute la dimension du roman. J’ai amé le fait que l’histoire se concentre sur l’intrigue tout en rentrant également dans la vie personnelle des personnages nous les rendant plus attachants et intéressants. C’est une fois encore une très belle découverte et un bon polar que j’ai beaucoup aimé.

Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié ce roman tant pour l’histoire que pour ses personnages et l’intrigue. C’est un roman que je vous recommande!

 

Le Cri de Nicolas Beuglet

Couverture Le criSynopsis:

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre… Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort… Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

Mon avis:

Ce roman est le troisième de la sélection pour le Prix Nouvelles Voix du Polar que je lis. Je ne connaissais pas l’auteur mais j’en avais déjà entendu parler en bien. La couverture du roman est assez intrigante avec ce bâtiment cerné par la neige mais c’est surtout le synopsis qui m’a donné envie de me plonger dans sa lecture parce qu’il présageait une intrigue et un dénouement des plus intenses!

Nous débutons donc ce roman avec l’inspectrice, Sarah, qui est aussi une ancienne membres des forces armés. Elle est appelé lors du décès par suicide d’un patient de l’hôpital psychiatrique d’Oslo mais arrivé sur place, les versions changent de la part des membres de l’hôpital… Elle était très loin d’imaginer que cette nouvelle affaire allait la mener jusqu’à l’international au cœur d’une histoire aussi folle qu’immonde…

Le personnage de Sarah est attachant puisqu’on la découvre de façon très personnelle et surtout à un moment très difficile de sa vie. Malgré les apparences, c’est une femme forte et indépendante, réservé mais qui est surtout très douée et efficace dans son métier. J’ai beaucoup aimé la suivre tout au long de son enquête mais aussi la découvrir un peu plus et la voir se dévoiler. Le personnage de Christopher est quand à lui à la fois intéressant et attachant de par son dévouement, son courage et son intelligence. J’ai beaucoup sa personnalité et sa persévérance.

Le style de l’auteur est à la fois fluide et captivant, chaque pages se tournent avec un peu plus d’appréhension et d’envie d’en savoir plus. Impossible de lâcher le roman avant d’en connaître la suite. L’ambiance est oppressante et haletante, l’auteur nous tient de la première à la dernière pages et nous entraîne dans son histoire et son intrigue à un rythme effréné. L’histoire est quand à elle, hors du commun avec une enquête basé sur des faits réels et avérés complètements fous et qui sortent vraiment de l’ordinaire. Le sujet du roman est un sujet abordé par bien des manières et bien des personnes mais j’ai vraiment apprécié celle-ci. Je ne veux pas trop vous en dévoiler pour ne pas vous spoiler mais je vous garantie que ce polar en vaut le détour tant pour le suspens, le rythme à 2000 à l’heure ou encore l’intrigue et l’histoire passionnante et intéressante à souhait.

Pour conclure, c’est un polar qui vous tiendra en haleine dans sa course à 2000 à l’heure mais surtout c’est une histoire incroyable et des personnages attachants. Une lecture que j’ai vraiment beaucoup apprécié et que je vous recommande vivement!