Malgré elle de David-James Kennedy

Couverture Malgré elle

Synopsis:

Paris, 1989. Au très chic lycée Henri-IV, les réputations se font et se défont. La magnétique Emma n’a pas conscience du pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les garçons. Yann. Arno. Manu… La liste de ses prétendants est longue. Mais c’est en Tom, ado solaire fou de sensations fortes, qu’elle a trouvé le confident idéal. Lui qui la connaît si bien. Un drame va survenir et assombrir le tableau de cette adolescence parfaite.
Paris, 2015. Les chemins se sont séparés. Tom est resté ce casse-cou qui faisait tomber les filles, profitant de la revente de sa boîte pour se laisser le temps de vivre. Jusqu’à ce jour où Lukowski, ancien d’Henri-IV envers lequel Tom se sent redevable, laisse deux messages désespérés, l’implorant de le retrouver. Une fois sur place, il découvre la dépouille de son vieux camarade, flottant entre les rochers d’une lointaine côte suédoise. À l’intérieur de la maison voisine, un ordinateur portable et, sur l’écran, un défilé de photos accompagnées d’un mail menaçant. Emma ado, Emma adulte, Emma partout, sur chaque prise de vue. Qu’est devenue sa meilleure amie ? Qui était-elle réellement ? Pour qui et pour quoi devraient-ils tous payer après vingt-six ans ?

Mon avis:

Ces derniers temps, j’avais très envie de me tourner vers un bon thriller puisqu’il s’agit d’un genre littéraire que j’affectionne tout particulièrement. Je ne connaissais pas l’auteur et j’étais partante pour le découvrir! Le synopsis laisse présager une histoire haletant et la couverture sombre donne le ton du roman et lui va parfaitement bien.

Nous faisons donc la connaissance de Tom, un jeune homme sans attache, casse-cou et qui profite de la vie sans se soucier du lendemain. Jusqu’au jour où Luko, un ami d’enfance lui téléphone et laisse un message alarmant sur son répondeur. A partir de ce moment là, il va se retrouver plonger au cœur d’une histoire de vengeance pour des faits perpétrés il y a plus de 25 ans en arrière lors de ses années lycées. Il retrouvera et partagera cette folle aventure avec Emma, son amour de jeunesse jamais oublié et se rendra bien vite compte qu’elle est au centre de toute cette histoire.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Tom, son courage, sa détermination et son côté casse-cou sans attache. Malgré les années, il a su rester loyal envers ses amis et sous des apparences insouciantes, il cache en réalité une personne droite et sincère toujours prête à aider. Concernant Emma, j’ai eu un peu de mal à la cerner, elle est discrète et cache de bien lourds secrets. Au fur et à mesure, elle va se dévoiler et nous faire découvrir la femme sensible, blessé mais malgré tout courageuse et déterminée qu’elle est en réalité. Ces deux personnages principaux sont très attachants et intéressants mais ils sont également entourés de personnages secondaires comme leurs anciens amis du lycée ou encore Pierre Jonqueres, le policier du 36 quai des orfèvres qui est ami avec Tom et les aidera du mieux qu’il pourra, Sandra, une ancienne relation de travail de Tom avec qui il est resté en contact et l’aidera, et bien d’autres encore…

Le style d’écriture de l’auteur est à la fois fluide et haletant. Dès les premières pages, il nous entraîne au cœur de son récit pour ne plus nous lâcher. C’est une histoire passionnante et prenante, pleine de rebondissement et loin d’être prévisible puisque je me suis trompé deux fois dans mes soupçons. L’atmosphère est tendue et le suspens palpable du début à la fin, on se prend au jeu et on s’imagine aux côtés d’Emma et Tom en train de poursuivre leur enquête. J’ai vraiment beaucoup aimé les différents rebondissements qui rythmait le récit de façon à ce qu’il n’y ai pas ou peu de temps de répit. L’auteur a su me convaincre et me donner envie d’en savoir toujours plus jusqu’au dénouement final auquel je ne m’attendais absolument pas.

Pour conclure, c’est une lecture que j’ai beaucoup aimé avec un suspens haletant et des rebondissement sui rythme parfaitement le roman et nous tient vraiment en haleine jusqu’au bout! Je ne peux que le recommander vivement!

 

Journal d’un marchand de rêves de Anthelme Hauchecorne

Couverture Journal d'un marchand de rêves

Synopsis:

J’ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m’ont expédié loin d’Hollywood, dans la vieille Europe. Les meilleurs spécialistes m’ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais. Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m’éliminer, mais avec élégance. M’entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m empêchent de tourner la page… La première est une fille. La seconde, une soif de vengeance. Je m’appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament…

Mon avis:

Ceux et celles qui me suivent savent que je suis fan de cet auteur, Anthelme Hauchecorne  possède un univers qui lui est propre et qui m’a toujours séduite et fait voyager. Ce roman me semblait différent des autres mais j’avais vraiment envie de le découvrir et de voir où cet univers allait nous transporter. Une fois encore, ce fut une magnifique découverte.

Nous faisons donc la connaissance de Walter Krowley, fils d’un grand réalisateur d’Hollywood qui vit dans l’ombre de son père et dont on attend beaucoup de chose et surtout de la réussite de sa part. Après avoir séjourné dans un hôpital psychiatrique duquel il est censé être sorti guéri, il va se retrouver confronter à une toute autre réalité. Ses rêves vont le propulser dans un monde parallèle auprès de personnes hautes en couleurs et pas toujours bienveillantes puisqu’il va se retrouver dans de sales affaires…

Le personnage principal est vraiment très intéressant. C’est un jeune homme fragile et perdu qui a peur de décevoir et voudrait être à la hauteur de ce qu’on attend de lui coûte que coûte. Il va faire preuve de détermination et va apprendre de ses erreurs. Son courage m’a bluffé dans certaines situation et sa façon de se dépatouiller mais aussi de se venger par tous les moyens m’a beaucoup plu. Il est entouré d’énormément de personnages haut en couleurs et surtout très intéressant. J’ai particulièrement apprécié John Doe pour son  étrangeté et son originalité mais aussi Butch pour son côté bourru et western sans oublier Banshee qui est un sacré bout de femme avec un caractère de feu, une détermination sans limites et un courage hors norme.

Le style d’écriture de l’auteur est comme toujours remarquable et c’est un plaisir de le lire. Le langage utilisé et la façon de raconter l’histoire est presque hypnotique et nous tient en haleine dès les premières pages. Il nous pousse à vouloir en savoir plus et parvient à nous transporter dans un univers onirique formidable et original tel que je n’en avais encore jamais lu. L’univers du roman est décris de façon à ce que l’on puisse le visualiser comme si nous y étions et il nous fait vivre ce récit aux côtés de ses personnages. Une fois, encore, je ne tarit pas d’éloge mais il faut avouer que je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, que chaque passage à son importance, que j’ai réellement apprécié le fait que les chapitres soient court, et il m’a vraiment transporté dans son univers à la fois original et intéressant avec un histoire qui tient la route mais qui est aussi passionnante!

Pour conclure, c’est un véritable coup de cœur pour ce roman et cet auteur que je vous recommande vivement, son univers en vaut vraiment le détour!

Ténébreux samedi au bord de l’abîme de Nicci French

Couverture Ténébreux samedi au bord de l'abîme


Synopsis:


Lorsqu’une ancienne relation de travail lui demande d’établir le bilan psychiatrique de Hannah Docherty, Frieda Klein se retrouve dans une situation délicate. Elle ne peut refuser de rendre service à ce collègue influent, or elle éprouve un véritable choc en rencontrant la jeune femme. Incarcérée depuis treize ans dans une institution douteuse pour avoir assassiné sa famille, Hannah n’est plus que l’ombre d’elle-même. En dépit des preuves écrasantes, pour Frieda, la jeune femme, traumatisée par des années de maltraitance et d’abus, se trouve plutôt de côté des victimes que des bourreaux. Convaincue de l’innocence de Hannah et malgré les injonctions de la police, la psychothérapeute rouvre le dossier de ce crime sordide et met au jour des incohérences accablantes. Cependant, chacun de ses pas semble être suivi de près : quelqu’un cherche à tout prix à cacher ce qui s’est véritablement passé cet après-midi du 19 mai 2001…


Mon avis:


Pour ceux et celles qui me suivent, vous savez surement que mes premières lectures et premières amours, c’était les thriller et Nicci French, j’en suis fan depuis des années! Quand j’ai découvert ce nouveau roman, le synopsis m’a de suite séduite. Si je devais avoir une déception, ce serai peut être la couverture que je ne trouve pas très jolie mais sinon l’objet donne envie malgré tout de le lire.

Nous faisons donc la connaissance de Frieda, une psychothérapeute un peu particulière puisqu’elle doit elle-même faire face à ses propres démons. Proche des ses patients, elle se retrouve en certains d’entre eux. Lorsqu’un ancien collègue de travail lui propose de travailler sur le dossier de Hannah Docherty, elle va se retrouver dans une situation à laquelle elle était loin de s’attendre et qui lui révèlera de nombreuses surprises et obstacles.

Le personnage de Frieda est vraiment attachant parce que c’est une femme vraiment à l’écoute des autres et avec un sens de la justice très développé. J’ai aimé son côté fragile aussi et surtout sa persévérance malgré les obstacles qui se dressent contre elle, elle ne lâche rien. Le personnage de Hannah, tourmentée et incomprise m’a touchée et émue. J’aurai tellement aimé en savoir plus sur elle, connaître ses pensées mais l’histoire est mené de telle façon à ce qu’elle soit omniprésente tout au long du roman même si elle n’intervient que très peu. D’autres personnages gravitent autour d’elle et ont leur importance mais je vous laisserait le soin de les découvrir au cour de votre lecture.

Le style de l’auteur est agréable et le récit nous tient en haleine des premières aux dernières pages. LE vocabulaire est accessible et compréhensible de tous. Parlons de l’histoire… Pour moi une lecture réussi c’est un roman dans lequel je n’arrive pas à tout deviner dès le début sinon je n’ai pas grand intérêt à l’histoire et je fini par m’ennuyer. Ici, ce n’est pas le cas, je n’ai à aucun moment du récit, réussie à trouver qui était le coupable! J’ai eu des doutes, des soupçons mais j’avais tout faux! Les auteurs ont mené leur récit à bien d’une main de maître en maintenant le suspens jusqu’au bout. Une atmosphère prenante et haletant règne en maître tout au long du roman et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Le dénouement est une véritable surprise puisqu’on s’attend à tout sauf à ce résultat!

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé cette lecture que je vous recommande vivement si vous êtes fan de thriller, de suspens et si vous voulez découvrir deux auteurs talentueux.

 

Underground de S.L. Grey

Couverture Underground

Synopsis:

Suite à l’apparition d’un mystérieux virus et à l’explosion d’une fulgurante épidémie, le monde entier a plongé dans le chaos. Mais un petit groupe d’individus s’est préparé à ce cataclysme. Transportant le strict nécessaire, ils se dirigent vers le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance. Parmi eux, se trouvent James et Vicky, couple de cadres richissime, converti aux théories « survivalistes ». Il y a aussi la famille Guthrie, dont le père, fervent républicain et fan d’armes à feu, supporte mal la présence dans leur groupe du jeune Jae-lin – et son ascendance asiatique. Et puis il y a la très attirante baby-sitter Caity, amenée dans ce bunker contre sa volonté, en compagnie de son employeur et de Sarita, la fille de ce dernier. Chacun a ses propres motivations. Ils ne se connaissent pas, sont issus de milieux différents et ne partagent pas les mêmes croyances. Et ils cachent tous des secrets. La seule chose qu’ils ont en commun : ils sont prêts à tout pour survivre. Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme. Ils se trouvent dans le refuge le plus sûr au monde. Aucune raison pour que les choses tournent mal. Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…

Mon avis:

Quand j’ai lu le synopsis de ce roman, j’ai tout de suite eu envie de le lire. Des inconnus enfermés dans une espèce de bunker pour survivre tous ensemble, j’avais vraiment hâte de voir comment allait se passer leur cohabitation et leur façon de « survivre ». La couverture du roman donne le ton et est en accord avec le contenu.

Nous faisons donc la connaissance de plusieurs famille et couple avec chacun leurs défauts, leurs croyance, leur paranoïa mais surtout, leurs petits secrets. Ensemble, ils pensent avoir acheter leur billet pour la survie et leur sécurité en investissant dans ces appartements de luxe dans un bunker de haute sécurité. Malheureusement pour eux, les lieux sont loin d’être aussi parfait que prévu et la vie en communauté va se révéler bien plus compliqué que prévu. Si il n’y avait que ces problèmes, tout ne serai pas si grave mais la découverte d’un cadavre viendra tout chambouler et le méchant n’est pas toujours celui que l’on croit!

Dans ce roman, les personnages sont nombreux et chaque chapitre donne la parole à l’un d’entre eux. Gina est une jeune fille attachante qu’on ne peut s’empêcher de plaindre dès le départ. Entre une mère perturbé psychologiquement et accro à la religion, un père raciste et macho sans parler d’un frère complètement psychopathe, elle n’a pas hérité de la meilleure des famille et va devoir se faire à cette nouvelle vie. Caity quand à elle est là contre son gré puisqu’elle est jeune fille au pair et que son employeur Tyson l’a embarqué dans ce bunker contre son avis avec sa fille Sarita. Ce dernier est perturbé par le décès de sa femme et ne prête que très peu d’attention à sa fille. Caity m’a plu de par son courage et sa gentillesse. James et Vicky sont un couple richissime avec tout les stéréotypes qui vont avec! Elle est odieuse et il semble soumis. Je ne les ai pas supporté dès le départ, ils me semblaient imbus de leur personne et pensaient être au dessus de tout le monde. Jae quand à lui, est un jeune geek asiatique sociable et gentil qui m’a de suite plu.

Vous l’aurez compris, il y a encore beaucoup de personnages qui gravitent autour d’eux et chacun possède son caractère, son histoire et son importance dans le récit. Ils sont hauts en couleurs et malgré les apparences, il est facile de s’en sortir malgré qu’ils soient nombreux!

Le style d’écriture de l’auteur est fluide et vraiment très prenant, on se prend au jeu de toutes cette histoire, les pages défilent à une vitesse folle et on ne voudrait jamais s’arrêter avant le dénouement final. En ce qui concerne l’histoire, elle est juste absolument parfaite! Laissez moi vous dire qu’il n’y a absolument aucun sentiment de déjà vu dans ce roman. Que ce soit les personnages, le contexte ou encore l’histoire en elle-même, tout est absolument passionnant. La diversité de caractère des personnages est intéressante et cohérente, elle donne encore plus de relief à l’histoire. Parlons en de cette histoire, elle pourrait presque paraître banale dis comme ca et pourtant les auteurs ont su nous la présenter de telle manière qu’elle en est à la fois intéressante, sombre, et haletante. Alors évidemment il n’y a pas de scène d’action à tout bout de champs mais le contexte ne s’y prête pas franchement et cela ne m’a pas manqué, je ne me suis pas ennuyé et les rebondissements les ont parfaitement remplacés. On s’attache très vite à certains des personnages, on en haï certains mais jamais on ne s’en désintéresse! Et le MUST!! Le dénouement final!! J’avoue que là je ne l’avais vraiment pas vu venir du tout. J’ai soupçonné des personnages tout au long du roman mais je dois avouer que je me suis trompé sur toute la ligne et c’est juste génial! Rien n’est prévisible dans ce roman!

Pour conclure, ce roman est un véritable bijou qui m’a passionné et que je ne peux que vous recommandé vivement. Si vous aimez les scènes bourrés d’action passez votre chemin mais en revanche, si vous aimez les intrigues, les personnages hauts en couleurs et les histoires passionnantes, ce roman sera fait pour vous!

Pour en savoir plus sur « UNDERGROUND » de S.L. Grey, Rendez vous sur le site des Editions du Fleuve en cliquant sur le titre!

Le Nibelung tome 1: Le Carnaval aux Corbeaux de Anthelme Hauchecorne

Couverture Le Nibelung, tome 1 : Le Carnaval aux corbeaux

Synopsis:

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal.
Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre. Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père. À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?

Mon avis:

Comme toujours lorsqu’il s’agit d’un livre de Anthelme Hauchecorne, j’avais hâte de me plonger dans sa lecture. La couverture et l’objet en lui même est juste somptueux et donne vraiment le ton du roman. Le synopsis quand à lui laisse présager une histoire des plus fantastiques avec des créatures inconnues et fascinantes mais aussi un côté très sombre dans le monde des esprits. Même s’il serai parfait en lecture pour halloween je peux vous dire que même en février je me suis régalé!

Dans ce roman nous faisons donc la connaissance de Ludwig, un jeune garçon qui vit avec sa mère. Son père ayant disparu alors qu’il n’était encore qu’un bébé, il cherche des réponses à ses questions et tente de contacter son esprit par le biais d’une vieille radio. Avec son ami Gabriel, ils vont se rendre compte que le monde des esprits est loin d’être un fleuve tranquille et est bien plus retors que tout ce qu’ils auraient pu s’imaginer.

Le personnage de Ludwig m’a beaucoup plu par son côté persévérant, borné et déterminé mais parfois aussi un peu déplu par sa couardise! Tout au long du roman, il apprendra parfois à ses dépend, à grandir, a faire preuve de courage et que les apparences sont parfois trompeuses. LE personnage de Gabriel m’a également plu même si il vivait sa propre quête en parallèle, je l’ai trouvé très loyal et courageux, c’est un jeune garçon qui a beaucoup de mérite. Que dire des nombreux autres personnages qui gravitent autour d’eux?… Tous ont un rôle à jouer aussi minime qu’il soit et surtout, aucun ne laisse indifférent.

Le style d’écriture de l’auteur m’a vraiment bluffé, tellement travaillé et tellement agréable à lire. Une fois de plus, il a su me tenir en haleine dès les premières pages pour ne plus me lâcher jusqu’au point final! L’histoire est vraiment passionnante et mélange plusieurs contes et légendes allemandes, des créatures toutes plus fantastiques les unes que les autres et un univers vraiment captivant. Il a su rendre ce carnaval et ces forains inquiétants à souhaits et pourtant on ne peut s’empêcher d’en vouloir toujours plus. Ce roman à la fois fantastique et macabre est un véritable bijou de littérature dans lequel on côtoie la mort, les esprits et bien d’autres encore!

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé me plongé dans la lecture de ce roman qui m’a happé dès les premières pages dans un monde fantastique peuplé d’étranges créatures et esprits. Je ne peux que vous le recommander vivement!