Underground de S.L. Grey

Couverture Underground

Synopsis:

Suite à l’apparition d’un mystérieux virus et à l’explosion d’une fulgurante épidémie, le monde entier a plongé dans le chaos. Mais un petit groupe d’individus s’est préparé à ce cataclysme. Transportant le strict nécessaire, ils se dirigent vers le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance. Parmi eux, se trouvent James et Vicky, couple de cadres richissime, converti aux théories « survivalistes ». Il y a aussi la famille Guthrie, dont le père, fervent républicain et fan d’armes à feu, supporte mal la présence dans leur groupe du jeune Jae-lin – et son ascendance asiatique. Et puis il y a la très attirante baby-sitter Caity, amenée dans ce bunker contre sa volonté, en compagnie de son employeur et de Sarita, la fille de ce dernier. Chacun a ses propres motivations. Ils ne se connaissent pas, sont issus de milieux différents et ne partagent pas les mêmes croyances. Et ils cachent tous des secrets. La seule chose qu’ils ont en commun : ils sont prêts à tout pour survivre. Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme. Ils se trouvent dans le refuge le plus sûr au monde. Aucune raison pour que les choses tournent mal. Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…

Mon avis:

Quand j’ai lu le synopsis de ce roman, j’ai tout de suite eu envie de le lire. Des inconnus enfermés dans une espèce de bunker pour survivre tous ensemble, j’avais vraiment hâte de voir comment allait se passer leur cohabitation et leur façon de « survivre ». La couverture du roman donne le ton et est en accord avec le contenu.

Nous faisons donc la connaissance de plusieurs famille et couple avec chacun leurs défauts, leurs croyance, leur paranoïa mais surtout, leurs petits secrets. Ensemble, ils pensent avoir acheter leur billet pour la survie et leur sécurité en investissant dans ces appartements de luxe dans un bunker de haute sécurité. Malheureusement pour eux, les lieux sont loin d’être aussi parfait que prévu et la vie en communauté va se révéler bien plus compliqué que prévu. Si il n’y avait que ces problèmes, tout ne serai pas si grave mais la découverte d’un cadavre viendra tout chambouler et le méchant n’est pas toujours celui que l’on croit!

Dans ce roman, les personnages sont nombreux et chaque chapitre donne la parole à l’un d’entre eux. Gina est une jeune fille attachante qu’on ne peut s’empêcher de plaindre dès le départ. Entre une mère perturbé psychologiquement et accro à la religion, un père raciste et macho sans parler d’un frère complètement psychopathe, elle n’a pas hérité de la meilleure des famille et va devoir se faire à cette nouvelle vie. Caity quand à elle est là contre son gré puisqu’elle est jeune fille au pair et que son employeur Tyson l’a embarqué dans ce bunker contre son avis avec sa fille Sarita. Ce dernier est perturbé par le décès de sa femme et ne prête que très peu d’attention à sa fille. Caity m’a plu de par son courage et sa gentillesse. James et Vicky sont un couple richissime avec tout les stéréotypes qui vont avec! Elle est odieuse et il semble soumis. Je ne les ai pas supporté dès le départ, ils me semblaient imbus de leur personne et pensaient être au dessus de tout le monde. Jae quand à lui, est un jeune geek asiatique sociable et gentil qui m’a de suite plu.

Vous l’aurez compris, il y a encore beaucoup de personnages qui gravitent autour d’eux et chacun possède son caractère, son histoire et son importance dans le récit. Ils sont hauts en couleurs et malgré les apparences, il est facile de s’en sortir malgré qu’ils soient nombreux!

Le style d’écriture de l’auteur est fluide et vraiment très prenant, on se prend au jeu de toutes cette histoire, les pages défilent à une vitesse folle et on ne voudrait jamais s’arrêter avant le dénouement final. En ce qui concerne l’histoire, elle est juste absolument parfaite! Laissez moi vous dire qu’il n’y a absolument aucun sentiment de déjà vu dans ce roman. Que ce soit les personnages, le contexte ou encore l’histoire en elle-même, tout est absolument passionnant. La diversité de caractère des personnages est intéressante et cohérente, elle donne encore plus de relief à l’histoire. Parlons en de cette histoire, elle pourrait presque paraître banale dis comme ca et pourtant les auteurs ont su nous la présenter de telle manière qu’elle en est à la fois intéressante, sombre, et haletante. Alors évidemment il n’y a pas de scène d’action à tout bout de champs mais le contexte ne s’y prête pas franchement et cela ne m’a pas manqué, je ne me suis pas ennuyé et les rebondissements les ont parfaitement remplacés. On s’attache très vite à certains des personnages, on en haï certains mais jamais on ne s’en désintéresse! Et le MUST!! Le dénouement final!! J’avoue que là je ne l’avais vraiment pas vu venir du tout. J’ai soupçonné des personnages tout au long du roman mais je dois avouer que je me suis trompé sur toute la ligne et c’est juste génial! Rien n’est prévisible dans ce roman!

Pour conclure, ce roman est un véritable bijou qui m’a passionné et que je ne peux que vous recommandé vivement. Si vous aimez les scènes bourrés d’action passez votre chemin mais en revanche, si vous aimez les intrigues, les personnages hauts en couleurs et les histoires passionnantes, ce roman sera fait pour vous!

Pour en savoir plus sur « UNDERGROUND » de S.L. Grey, Rendez vous sur le site des Editions du Fleuve en cliquant sur le titre!

Le Nibelung tome 1: Le Carnaval aux Corbeaux de Anthelme Hauchecorne

Couverture Le Nibelung, tome 1 : Le Carnaval aux corbeaux

Synopsis:

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal.
Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre. Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père. À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?

Mon avis:

Comme toujours lorsqu’il s’agit d’un livre de Anthelme Hauchecorne, j’avais hâte de me plonger dans sa lecture. La couverture et l’objet en lui même est juste somptueux et donne vraiment le ton du roman. Le synopsis quand à lui laisse présager une histoire des plus fantastiques avec des créatures inconnues et fascinantes mais aussi un côté très sombre dans le monde des esprits. Même s’il serai parfait en lecture pour halloween je peux vous dire que même en février je me suis régalé!

Dans ce roman nous faisons donc la connaissance de Ludwig, un jeune garçon qui vit avec sa mère. Son père ayant disparu alors qu’il n’était encore qu’un bébé, il cherche des réponses à ses questions et tente de contacter son esprit par le biais d’une vieille radio. Avec son ami Gabriel, ils vont se rendre compte que le monde des esprits est loin d’être un fleuve tranquille et est bien plus retors que tout ce qu’ils auraient pu s’imaginer.

Le personnage de Ludwig m’a beaucoup plu par son côté persévérant, borné et déterminé mais parfois aussi un peu déplu par sa couardise! Tout au long du roman, il apprendra parfois à ses dépend, à grandir, a faire preuve de courage et que les apparences sont parfois trompeuses. LE personnage de Gabriel m’a également plu même si il vivait sa propre quête en parallèle, je l’ai trouvé très loyal et courageux, c’est un jeune garçon qui a beaucoup de mérite. Que dire des nombreux autres personnages qui gravitent autour d’eux?… Tous ont un rôle à jouer aussi minime qu’il soit et surtout, aucun ne laisse indifférent.

Le style d’écriture de l’auteur m’a vraiment bluffé, tellement travaillé et tellement agréable à lire. Une fois de plus, il a su me tenir en haleine dès les premières pages pour ne plus me lâcher jusqu’au point final! L’histoire est vraiment passionnante et mélange plusieurs contes et légendes allemandes, des créatures toutes plus fantastiques les unes que les autres et un univers vraiment captivant. Il a su rendre ce carnaval et ces forains inquiétants à souhaits et pourtant on ne peut s’empêcher d’en vouloir toujours plus. Ce roman à la fois fantastique et macabre est un véritable bijou de littérature dans lequel on côtoie la mort, les esprits et bien d’autres encore!

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé me plongé dans la lecture de ce roman qui m’a happé dès les premières pages dans un monde fantastique peuplé d’étranges créatures et esprits. Je ne peux que vous le recommander vivement!

Alice au pays des Morts-Vivants tome 2: De l’autre côté du mouroir de Mainak Dhar

Couverture Alice au Pays des Morts-Vivants, tome 2 : De l'autre côté du mouroir

Synopsis:

Plus de deux ans se sont écoulés depuis qu’Alice a chuté à la suite de Grandes Oreilles. Deux ans de combats acharnés pour aboutir à une paix relative entre les Gardes Rouges et l’armée d’Alice. Depuis, elle est devenue la Reine Blanche, mi-humaine, mi-zombie, régnant sur deux royaumes : le Pays des Morts, occupé par les Mordeurs, et le Pays des Merveilles, la nouvelle communauté qu’elle a fondée. Mais de nouvelles attaques de morts-vivants affaiblissent la position d’Alice. Alors que les dissensions politiques et la peur déchirent le Pays des Merveilles, le Comité Central crée la riposte idéale pour éradiquer ce foyer de résistance : sa propre Reine Rouge. L’heure de l’affrontement a sonné entre les deux souveraines zombies.

Mon avis:

Après avoir beaucoup apprécié le tome 1, j’avais hâte de retrouver la plume de l’auteur et surtout Alice. La couverture du livre est fidèle à celle du premier tome et j’aime beaucoup la façon dont elle représente le contenu. Le synopsis laisse présager une suite pleine de rebondissement et nous donne vraiment envie de nous plonger dans sa lecture au plus vite.

Nous retrouvons Alice dans son nouveau Pays des Merveilles qu’elle a réussie à constituer avec ses alliés dans la paix avec les mordeurs qui vivent désormais dans une réserve non loin d’eux.  La guerre avec Zeus et le Comité Centrale est derrière eux à présent mais elle va vite se rendre compte que cette paix toute relative était en fait le calme avant la tempête qui mettra en péril la sécurité de tous les habitants mais ébranlera également leur confiance en elle, ses mordeurs et ses équipiers.

J’ai eu le grand plaisir de retrouver Alice plus combative et persévérante que jamais. Elle ne se laisse pas abattre même devant une montagne de difficultés qui paraissent insurmontables et fera tout pour maintenir la paix et la sécurité des habitants du pays des merveilles mais aussi de ses fidèles mordeurs. C’est une gamine que l’on a pu voir grandir et évoluer pour devenir une véritable guerrière pleine de courage. Elle est entouré de très nombreux personnages que je ne vais pas tous énumérer pour vous laisser le soin de les découvrir mais nous connaissons la plupart dont mon préféré Satish. Sa loyauté indéfectible auprès d’Alice m’a conquise et il ne recule devant rien pour mener à bien chacune de ses missions à ses côtés. Un approfondissement de leur relation aurait peut être été un petit plus.

Le style de l’auteur est toujours aussi percutant et prenant, les pages défilent sans que l’on s’en rende compte et il nous tient en haleine dès les premières pages pour nous offrir un final à la hauteur de nos espérances. Pas de temps morts mais des scènes bourrés d’action et de rebondissement qui donne un rythme haletant et effréné au roman et ça, ce n’est que du bonheur! Pour le vocabulaire je dirai qu’il est facilement accessible mais a conseiller a des ados plutôt en raison des scènes un peu gores et violentes qui pourraient peut être heurter la sensibilité d’un public trop jeune.

L’histoire en elle même est juste passionnante et le scénario est digne d’un film, on se rend compte à quel point le Comité Central est de plus en plus tordu et que le petit peuple paie toujours autant pour les pots cassés. C’est somme toute la leçon qu’on pourrait en tirer puisqu’en politique tout les moyens même détournés, sont bons pour parvenir à leur fins sans se soucier de la population, de leurs besoins ou encore de leur bien être. Alice est parfaite dans son rôle plus déterminée que jamais et les évènements s’enchaînent à un rythme vraiment haletant.

Pour conclure, c’est un second tome qui a été totalement à la hauteur de mes espérances voir même plus! Je ne me suis pas ennuyé une seule fois entre scènes d’actions, rebondissements et horreur j’ai passé un excellent moment de lecture et je recommande vivement cette saga!

Pour en savoir plus sur le roman RDV sur le site du Fleuve en cliquant sur le titre du livre ci dessous:

Alice au pays des morts vivants tome 2: De l’autre côté du mouroir de Mainak Dhar.

La mécanique de l’instant de Rebecca Done

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Synopsis:

Jess Hart n’a jamais oublié Matthew Langley. Il était son premier amour, celui qui marque pour la vie. Mais elle avait quinze ans, et lui dix de plus. C’était son professeur de maths. Leur relation fait scandale et se termine brutalement avec l’arrestation et l’emprisonnement de Matthew.
Dix-sept ans plus tard, Matthew revient à Norfolk avec une nouvelle identité, sa femme et sa fille, qui ne savent rien de son passé. Pourtant, lorsqu’il retombe par hasard sur Jess, les souvenirs de leur histoire d’amour remontent à la surface. Et avec eux des sentiments, trop tôt et trop longtemps réprimés. Envers et contre tout – le jugement des proches, les années envolées, les blessures du passé – se peut-il que l’amour survive?

Mon avis:

Ce roman m’a tout de suite attiré grâce à son synopsis. Je n’avais pas encore lu de livre avec un tel sujet et j’avais vraiment hâte de découvrir la façon dont l’auteur allait nous le présenter. C’est un sujet qui sort de l’ordinaire et qui en fait vraiment un roman original. La couverture est jolie mais je dois avouer que celle en VO est plus représentative du contenu et un peu plus jolie.

Nous faisons donc la connaissance de Jess Hart, une jeune femme traiteur qui forge sa petite entreprise pour laquelle elle possède un réel talent. Derrière cette carrière et cette passion de son métier, elle cache également un lourd passé, en effet, elle a entretenu une relation amoureuse avec l’un de ses professeur Matthew Landley. Perdu de vue et ayant chacun reconstruit leur vie, le destin décidera de croiser à nouveau leurs chemin et de les faire se rencontrer à nouveau. Leur nouvelle vie bascule à nouveau, les souvenirs remontent à la surface et font ressurgirent des sentiments jamais éteints… Pourtant tout est toujours aussi compliqué qu’à l’époque….

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jess que ce soit en tant qu’adolescente ou en tant qu’adulte. L’adolescente qu’elle était avait la tête sur les épaules et faisait déjà preuve d’une (trop?) grande maturité. En grandissant, elle n’a que très peu changé puisqu’elle est toujours aussi persévérante, mature et posé. Son seul défaut, si l’on peut appeler ça comme ça, est d’être une grande rêveuse un peu naïve qui est toujours en attente d’un happy ending. Le personnage de Matthew m’a moins plu, le plus adulte des deux est aussi le plus indécis et celui qui sait le moins ce qu’il veut. Même si je l’ai apprécié, je lui reproche son indécision et ses éternelles hésitation, j’aurai préféré qu’il soit un peu plus sûr de lui. Anna la meilleure amie de Jess, est un personnage qui au départ m’a plu, puis de moins en moins puisque trop axé sur sa petite  personne et au final déloyale.

Le style de l’auteur est a la fois fluide et frais et elle nous tient en haleine au fil des pages de telle sorte qu’il est impossible de faire une trop longue pause dans sa lecture. Les sauts dans le passé et le retour au présent sont cohérents et visible, on ne perd pas le fil de l’histoire. LE vocabulaire employé est accessible à tous . L’histoire quand à elle est original, un amour interdit et pourtant tellement puissant entre une élève et son professeur. Une adolescente et un adulte prêt à tout risquer et tout quitter pour rester ensemble coûte que coûte, malgré les règles et les lois. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette jolie histoire d’amour très bien écrite et intéressante mais surtout qui sortait des sentiers battus. Par contre note à Madame Done « Smudge? Really? Whyyyyy? » Lisez le livre et vous comprendrez, c’est un passage que j’ai trouvé déchirant et qui ma fait verser des larmes de tristesse et de colère. Dans toutes les histoires d’amour, on s’attend forcément à un happy ending de fou entre les personnages principaux du style « Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… » Eh bien non! Il y a bien un happy ending, mais vraiment pas celui qu’on attend, vous risquez d’être autant surpris que moi et justement! C’est ce qui fait de ce livre une excellente romance originale et surprenante. J’ai ressenti tellement de choses à travers ce roman qui m’a touché, émue, étonné, mise en colère aussi mais une chose est sûre, je ne suis pas prête de l’oublier!

Pour conclure, J’ai passé un excellent moment en compagnie de Jess, Smudge, Anna et Matthew. Leur histoire vous étonnera et je ne peut que vous la recommander vivement si vous souhaitez lire une romance originale qui sorte des sentiers battus et ne vous laissera pas indifférent.

Plus d’info sur le site des Éditions du Fleuve:  CLIQUEZ ICI

Mes sincères condoléances tome 1 de Guillaume Bailly

Couverture Mes sincères condoléances, tome 1

Synopsis:

L’enterrement est un moment fort, solennel, unique… Mais le dernier hommage à un proche peut parfois devenir culte ! Les cérémonies sont souvent le théâtre d’évènements étonnants, tantôt drôles, tantôt extravagants, mais toujours originaux. Entre rire et larmes, l’auteur nous ouvre les portes d’une profession qui préfère généralement le secret aux révélations. Cet ouvrage garanti « 100% vécu » vous permet de découvrir avec bienveillance ces histoires inimaginables aux scénarios improbables… Et pourtant tout est vrai !

Mon avis:

Quand j’ai choisi de lire ce livre, ce n’est pas tant la couverture qui m’attirait mais plutôt le synopsis et le fait de découvrir un peu le quotidien des croque-morts. C’est l’un des métiers dont peu de gens connaissent le quotidien, leurs expériences etc… Et j’ai voulu le découvrir puisque le synopsis laissait présager de sacrés histoires qu’elles soient drôle ou triste.

Après cette lecture, mon regard a totalement changé sur ces hommes de l’ombre peu connu et reconnu. Ils font un travail difficile, sont au contact des sentiments et des réactions des familles, prennent sur eux et essaient de tout faire pour nous réconforter. J’ai aussi envie de rappeler que ce sont des humains comme nous avec des sentiments et des valeurs et que parfois, un mot ou un geste de remerciement les touchent plus que tout autre chose.

A travers ces petites histoires, on découvre toute l’émotion de la perte d’un être chers et toutes les réactions possible et imaginables. Certaines familles m’ont émue et fait monter les larmes aux yeux, d’autres absents ou vautours qui piaffent d’impatience pour aller chez le notaire m’ont révoltés et d’autres, m’ont fait sourire voir rire. Et quand on ne croit plus en l’humanité des hommes, il y en a toujours pour vous montrer que tout le monde n’est pas identiques.

J’ai beaucoup aimé cette plongé dans le monde des croque-morts et non, je vous rassure ce n’est pas morbide de lire ce livre! On y voit les pires comme les meilleurs visages, de l’émotion aussi et même, des leçons de vie! (oui oui je vous assure tellement de personnes meurent dans la plus totale indifférence alors qu’un rien aurait pu changer les choses!)

Pour conclure, j’ai passé un très bons moments de lecture et je vais garder en mémoires les perles les plus drôles et émouvantes en oubliant que parfois, l’homme peut être un véritable idiot (pour rester poli…).

RDV sur le site des Editions Pocket pour en savoir plus sur le livre Mes sincères condoléances tome 1 de Guillaume Bailly.