Bienvenue à Paradise Lodge de Nina Stibbe

Couverture Bienvenue à Paradise Lodge

Synopsis:

Été 1977 à Leicester, Angleterre.
Lizzie Vogel, 15 ans, ne fait jamais rien comme tout le monde. Pourquoi se compliquer la vie à sortir avec des garçons, se rebeller comme la bande de punks du collège ou faire du baby-sitting quand on peut… travailler à mi-temps dans une maison de retraite ? Lizzie est persuadée d’avoir trouvé la bonne planque à Paradise Lodge. Le job idéal pour renflouer les caisses sans être trop embêtée. Après tout, elle a quelques notions de ce que les personnes âgées ont le droit de manger ou non. Ça devrait suffire… Mais lorsqu’elle découvre que se rendre dans une morgue fait aussi partie de ses nouvelles fonctions, sa conviction en prend un coup. C’est alors que la nouvelle tombe : un établissement rival ouvre ses portes en ville, avec un meilleur parking et des cours de « seniorobic » (l’aérobic pour… vous avez compris). S’ils ne veulent pas perdre toute leur clientèle, les employés de Paradise Lodge vont devoir s’unir et rivaliser d’ingéniosité pour protéger « leurs » vieux. Ce qui ne va pas manquer de chambouler quelque peu leur quotidien…

Mon avis:

J’avais très envie de découvrir ce roman de part le fait que je suis très attaché aux personnes âgées et que cette adolescente m’intriguait énormément. Malheureusement pour moi, je n’ai pas été convaincue par cette lecture. Le synopsis était pourtant prometteur et la couverture très sympa…

Nous faisons donc la connaissance de Lizzie, une jeune adolescente qui préfère de loin son nouveau job à mi temps dans la maison de retraite du coin à l’école et le diplôme qu’elle devrait préparer. Elle pense avoir trouve l’endroit idéal mais elle était loin d’imaginer qu’elle allait devoir faire face à de nombreuses déconvenue sur le plan sentimental, affronter la mort de personnes auxquelles elle tenait, gérer sa famille tout en continuant ses études….

Il est rare que je n’apprécie pas un roman que j’ai moi même choisi mais malheureusement, c’est le cas avec celui-ci. Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire, encore moins à m’attacher aux personnages. J’ai trouvé Lizzie assez intelligente mais beaucoup trop naïve et jeune. Les personnes âgées sont sans surprises, celles auxquelles je me suis le plus attaché. Les autres personnages, qui sont très nombreux là encore m’ont laissé de glace et ne m’ont pas attendrie ni séduite.

L’histoire aurait pu être belle mais je l’ai trouvé un peu trop brouillon, il fallait suivre entre Lizzie et ses préoccupations d’ado, sa mère et ses histoires de cœur, la maison de retraites et ses difficultés sans oublier ses patients. Bref j’ai trouvé que cela partait un peu dans tous les sens et pourtant , je me suis aussi beaucoup ennuyé, certains passages étaient beaucoup trop long pour moi et il ne se passait vraiment pas grand choses.

Pour conclure, c’est malheureusement une déception pour moi avec trop de longueurs et une histoire qui part un peu trop dans tout les sens.

Publicités

Comment tomber amoureuse d’un homme qui vit dans un buisson de Emmy Abrahamson

Couverture Comment tomber amoureuse d'un homme qui vit dans un buisson

Synopsis:

Vienne : ville admirée pour Mozart, la valse et les pâtisseries ; moins admirée par Julia, une jeune Suédoise abandonnée par un fiancé quelque peu versatile. Julia passe ses journées à enseigner l’anglais aux Autrichiens au chômage et ses soirées à regarder Netflix en compagnie de son chat. Sa vie ne ressemble guère à un conte de fées mais, optimiste en toutes circonstances, Julia continue à penser que le meilleur reste à venir. Le meilleur, ce sera écrire un jour un chef-d’oeuvre littéraire et devenir copine avec le prix Nobel Elfriede Jelinek. En attendant, elle cultive les amitiés précieuses et tente de trouver LE sujet original de son futur roman. Mais un jour, quelqu’un d’original s’assoit à côté de Julia sur un banc. Ben est grand, beau, ténébreux… et aussi incroyablement poilu, vivant pieds nus et sans domicile fixe. Même s’il est loin de ressembler au profil type du prince charmant, Julia lui ouvre son coeur. Mais son amour ira-t-il jusqu’à oublier que Ben aurait vraiment besoin de prendre une douche ?

Mon avis:

Voilà un roman qui a réussi à m’intriguer rien qu’avec son titre ! A la fois tentant mais complètement farfelue, j’avais hâte de découvrir ce qui se cachait à l’intérieur. Je ne connaissais pas l’auteur mais j’avoue avoir un faible pour la littérature suédoise qui m’a toujours beaucoup plu. Je me suis donc lancé dans ma lecture sans m’attendre à quelque chose en particulier et j’ai une fois de plus été surprise.

Nous faisons donc la connaissance de Julia, une jeune femme qui rêve d’être écrivain mais qui exerce le métier de professeur d’anglais. Sa vie n’est pas celle dont elle rêvais et l’ennuie, elle voudrait écrire un roman à succès et trouver l’homme de sa vie. A force de sortie et de travail, elle va faire une rencontre des plus surprenante et digne d’un roman mais elle était loin d’imaginer que cette rencontre allait changer sa vie et la faire sortir de ses retranchements !

Le personnage de Julia est assez drôle, j’aime beaucoup son caractère mais parfois son coté un peu trop conformiste m’a agacée et j’ai beaucoup aimé la voir s’ouvrir un peu plus au monde et devenir un peu plus tolérante au fil du roman. Ben est quand à lui plutôt surprenant, très ouvert et surtout très libre. Il a un côté anti conformiste et insouciant qui le rend aussi innocent qu’un enfant mais qui peut aussi le rendre extrêmement agaçant par moment. D’autres personnages gravitent autour d’eux mais on suit vraiment les deux personnages principaux. Ils sont tous les deux totalement différents et pourtant ils se complètent et chacun atténue les défauts de l’autre.

Le style de l’auteur est à la fois fluide et frais et j’ai beaucoup aimé l’ambiance du roman. Le vocabulaire est accessible et les pages se tournent très vite. Emmy Abrahamson nous entraîne dans son histoire aux côté de Julia dès les premières pages. Il est facile de s’identifier à elle et de s’y attacher sachant qu’elle est une femme actuelle que nous pourrions croiser avec ses envies, ses rêves et ses soucis. L’histoire est très intéressante et très originale ! C’est ce qui fait sa force puisque même si c’est une romance, on est loin de tout ce qu’on peut déjà lire ailleurs et j’ai vraiment été agréablement surprise.

Pour conclure, c’est une lecture légère, originale et sans prise de tête qui se lit très vite mais surtout, avec laquelle on passe un très bon moment de lecture.

 

 

La mer en hiver de Susanna Kearsley

Couverture Comme la mer en hiver / La mer en hiver

Synopsis:

Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne. Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé.

Mon avis:

Pour ce roman, plusieurs choses m’ont séduite et donné envie de le lire! Tout d’abord, la couverture que je trouve juste superbe avec ce paysage de mer, de falaise et les ruines du château en arrière plan, sans oublier le personnage de dos. Le Synopsis ensuite est à lui tout seul une invitation au voyage en Ecosse que j’affectionne particulièrement et là, c’est un voyage à deux époques différentes! Il ne m’en fallait pas plus pour me plonger dans cette lecture en occultant tout le reste!

Nous faisons donc la connaissance de Carrie, une jeune femme dont le métier d’auteur la pousse à constamment voyager là où ses personnages la mène. C’est une jeune femme passionné par l’écriture mais elle est loin de se douter que cette fois, son nouveau roman va la mener à découvrir bien des choses sur le passé et sur ses ancêtres mais aussi sur elle même…

Le personnage de Carrie m’a séduite, elle est vraiment passionné par son métier et se concentre sur son roman et ses personnages de tout son cœur. C’est aussi une jeune femme intelligente, douce et curieuse avec une soif d’apprendre impressionnante et j’ai beaucoup aimé la voir avancer dans son roman mais aussi dans sa vie personnelle. Sophia quand à elle, est une jeune femme douce et réservé qui a vécu de lourd drames malgré son jeune âge. Néanmoins, elle deviens peu à peu une femme à la fois intelligente, loyale et forte. Les deux personnages féminins sont vraiment les piliers du romans et de nombreux autres personnages les entourent mais du côté des hommes j’ai adoré Moray et son air mystérieux, un peu bourru qui cache un cœur tendre ainsi que Graham qui lui ressemble beaucoup tant physiquement que par son caractère et sa nature mystérieuse. Quand aux autres personnages, quelques uns m’ont marqué et je les ai beaucoup apprécié mas je vous laisse le soin d’apprendre à les découvrir!

Le style de l’auteur est à la fois fluide, agréable, prenant et presque envoûtant. Dès les premières pages, on se surprend à plonger au cœur du roman, à ne pas pouvoir le lâcher pour avancer toujours plus loin avec les personnages. J’ai énormément aimé le côté historique et réel du roman, on voit le travail immense qu’à fourni l’auteur pour se renseigner et se documenter afin de rester fidèle au faits historique. Pourtant, on ne ressent à aucun moment l’ennui d’histoire de guerre et de complot, au contraire, tout est raconté de façon claire et captivante! L’histoire d’amour qu’elle soit au présent ou au passé m’a beaucoup plu également, à la fois belle, triste et émouvante, sans cliché, juste telle qu’on pourrai la vivre ou se l’imaginer telle qu’elle était à cette époque. Ni les faits historique, ni la romance ne prend le pas sur l’autre, c’est un mélange parfait des deux qui s’accorde et nous rend encore une fois, cette histoire magnifique.

Pour conclure, c’est un mélange de faits historiques réels, de romance historique et contemporaine mené d’une main de maître par l’auteur qui m’a totalement captivé, que j’ai adoré et que je ne peux que vous recommander!

L’année du flamant rose de Anne Kinkelin

Couverture L'année du flamant roseSynopsis:

Louise, Ethel, Caroline. Trois amies, joyeuses mais solitaires, partagent tout, leurs peines et leurs bonheurs, leur passion aussi pour les belles choses. Toutes trois sont des créatrices, des faiseuses de rêves, dans leurs ateliers qui se font face dans un passage parisien. Louise, joaillière, crée des bijoux qui réjouissent le coeur et les yeux. Ethel, corsetière, réveille les sentiments et les sens des amoureuses éperdues (et des autres). Caroline, relieuse, redonne vie aux livres anciens, tout en rêvant la sienne. Toutes trois, passionnées, sont amoureuses de l’amour, mais celui-ci leur semble inatteignable… Le jour où Louise s’entiche d’un flamant rose empaillé, superbe et quelque peu étrange, qu’elle installe dans son atelier, son regard sur la vie semble changer. Après sa rupture, elle est face à un défi : se relever, tenir debout, comme le flamant sur une patte, pour sa petite fille, Rose, malgré sa fragilité et les obstacles. Cette année, les trois femmes sauront-elles trouver la force de se reconstruire ?

Mon avis:

Ce qui m’a attiré pour ce roman c’est tout d’abord sa couverture que j’ai trouvé très jolie et très fraiche. Le synopsis quand à lui a achevé de me convaincre et j’avais très envie de découvrir ces trois femmes artisanes sans oublier le fameux flamant rose!

Nous faisons donc la connaissance de Louise et de ses amies Ethel et Caroline. Toutes les trois ont des blessures affectives et vont pourtant continuer à vivre et à créer mais surtout à s’entraider. Elles vont découvrir qu’elles devront penser à elles et que la clé du bonheur n’est pas toujours celle que l’on croit…

Le personnage de Louise m’a beaucoup plu, c’est une femme très sensible avec de grosses difficultés affectives et pourtant, j’ai aimé sa persévérance et sa force pour traverser les épreuves sur son chemin avec l’aide de ses amies. Ethel et Caroline sont toutes les deux très différentes et complètent en quelques sorte leur trio de part leurs caractères et leurs personnalités. Elles sont toutes les trois très attachantes et j’ai beaucoup aimé les voir évoluer tout au long du récit.

Le style de l’auteur est à la fois fluide, frais et un peu poétique dans sa façon d’expliquer la quête du bonheur et de l’amour de nos trois héroïnes. L’histoire est intéressante et mêle amitié, amour et peine de cœur tout en y alliant douceur, poésie et romantisme. Dès les premières pages, on se prend d’affection pour Louise et ses amies, on prend plaisir à les suivre dans leur quêtes respectives et leurs différentes personnalités ainsi que leurs métiers sont un vrai plaisir à découvrir. Les voir évoluer, grandir, s’apaiser et vivre leurs expériences amoureuses ou professionnelles nous donne aussi parfois une petite leçon de vie qui donne encore une bonne raison d’apprécier ce roman. Sans prise de tête, c’est une lecture légère pour se détendre. Le flamant rose est décrit et interagit dans le roman de façon a en faire un personnage à part entière que j’ai beaucoup aimé, une sorte de subconscient qui apporte de bonnes ondes au personnage de Louise et l’aide à ne pas sombrer!

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment avec ce roman qui mêle amitié, amour, quête de bonheur et recherche de soi, un roman feel good comme on les aimes.

 

Presque jeune, Presque jolie, de nouveau célibataire de Stéphanie Pelerin

Couverture (presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire / (presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataireSynopsis:

Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi. Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise… Heureusement, il reste les amies et le bon vin. À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à prendre soin d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit juste d’être au bon endroit, au bon moment.

Mon avis:

Aujourd’hui c’est une chronique un peu spéciale puisqu’il s’agit d’un roman qui me tient à cœur et pour cause! L’auteure est juste une femme formidable que je suis sur Facebook depuis maintenant plusieurs années et qui m’a donné l’opportunité de découvrir son roman! J’avais tellement hâte de découvrir son roman et je peux vous dire que c’est une révélation, un coup de cœur, bref mon livre doudou et ma meilleure lecture de 2018.

L’histoire est à la fois actuelle, drôle et crédible avec un héroïne parfaitement imparfaite et plausible à laquelle on s’identifie très facilement. On ri, on pleure et on reprend espoir au côté d’Ivana. Son parcours de récente célibataire et sa quête du nouvel amour de sa vie fait de ce roman un concentré de bonheur, une romance fraîche et pétillante qui pourrait être celle de n’importe quelle femme de nos jours.

Le style de l’auteur est à la fois fluide et frais et c’est une lecture qui se lit vraiment très rapidement. On s’attache à Ivana et plus les pages défilent, plus l’histoire nous donne envie de la suivre et de découvrir la suite de ses aventures.

Pour conclure, je ne trouve même pas les mots pour vous dire à quel point cette romance moderne et actuelle est juste géniale, attendrissante et crédible. Ivana est devenue pour moi ma lecture doudou, ma meilleure amie, en bref je l’adore et vous devriez foncer lire ce roman!!!