Les derniers jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin

Couverture Les derniers jours de Rabbit HayesSynopsis

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

Mon avis:

J’avoue que ce roman m’intriguait beaucoup et que sa couverture me plaisait beaucoup. En revanche avec mon petit cœur d’artichaut, j’appréhendais un peu cette lecture de peur qu’elle ne me touche trop. Je ne connaissais pas l’auteur mais les retours des autres lectrices et lecteurs ont achevés de me convaincre pour de bon.

Nous faisons donc la connaissance de Rabbit Hayes, une jeune femme pleine d’humour mais surtout de force et de courage puisqu’elle est malheureusement atteinte d’un cancer en phase terminal et qu’il n’y a aucun espoir de rémission cette fois. Elle va vivre ses neuf derniers jours dans une maison de repos entouré de sa fille et de sa famille. Les souvenirs remonteront à la surface petit à petit et on suivra toute cette famille soudé dans cette épreuve de la vie jusqu’au dernier jour avec ses questionnements, ses épreuves et surtout, ses décisions pour l’avenir de Juliet, la fille de Rabbit.

Le personnage de Rabbit m’a touché au plus haut point, elle se montre forte et courageuse face à une fin qu’elle sait inévitable, elle continue malgré tout à garder sa bonne humeur et de se préoccuper de sa famille. Elle nous donne une belle leçon à nous, qui nous plaignons pour des choses insignifiantes! Sa famille grandit au cours de cette épreuve, ils se rendent compte petit à petit que leur vie n’est pas si compliqué, ni si difficile comparé à ce que Rabbit doit vivre. Certains, comme son frère Davey, grandissent et finissent par se dire qu’il est grand temps de changer de vie pour être enfin un adulte responsable. Pour tous, c’est le moment pour se remettre en question, grandir, et surtout rester soudés.

Le style d’écriture de l’auteur est fluide et agréable à lire malgré le sujet plutôt difficile. Elle réussi à nous faire ressentir une multitude de sentiments au cours de notre lecture et surtout nous sentir réellement proche de chacun des personnages. Rabbit et toute sa famille sont vraiment très attachants et je les ai tous aimé avec leur caractère, leurs défauts, leurs victoires et leur évolution. Ce roman est avant tout une belle leçon de vie, de force et de courage. Je ne m’attendais pas à autant aimer un roman avec un sujet aussi touchant et difficile et je dois avouer que j’ai versé ma petite larme mais cela en valait la peine et m’a permis de voir les choses sous un tout autre angle. Cela donne à réfléchir de voir une personne aussi courageuse et forte qui se bat pour un cancer alors que la plupart des gens geignent au moindre rhume ou soucis du quotidien.

Pour conclure, ce roman restera dans ma mémoire et me mettra une claque à chaque fois que j’aurai envie de me plaindre. Il m’a donné a réfléchir et j’ai adoré voir cette famille soudé se soutenir! Un coup de cœur à lire de toute urgence!

 

Alice au Pays des Morts-Vivants tome 3: Qu’on leur coupe la tête de Mainak Dhar

Couverture Alice au pays des Morts-vivants , tome 3 : Qu'on eur coupe la têteSynopsis:

Pour le Dr Protima, l’échantillon Z devait être une panacée, un remède miracle pour les soldats au système nerveux endommagé par de graves blessures de guerre. L’armée, elle, y a vu u tout autre potentiel : une arme bactériologique décisive. Alors Protima a quitté le projet et est rentrée en Inde. Mais on ne peut pas échapper à l’apocalypse. Le virus est lâché, et il est dévastateur. Le monde court à sa perte et sombre dans la guerre totale. Bientôt viendra le règne de la post-humanité, des zombies, et Protima sera leur Reine, la porteuse de leur livre sacré, Alice au pays des Merveilles, régnant sur le Pays des Morts.
Mais certains s’y étaient préparés et sauront encore tirer profit de la fin du monde…

Mon avis:

Quand j’ai su qu’un troisième tome de cette saga allait sortir, j’ai bien évidemment sauté sur l’occasion de le lire sachant que les deux premiers m’avaient énormément plu. La couverture reste dans le même style que celle des deux tomes précédents et donne le ton du roman.

Dans ce troisième opus, on se retrouve propulsé dans l’histoire bien avant l’apparition d’Alice et du chaos qui l’accompagne. Nous rencontrons le docteur Protima lorsqu’elle était encore humaine et nous la suivons dans sa quête de faire découvrir la vérité et de sauver le monde. Nous faisons aussi la connaissance de Jane la sœur d’Alice, de sa mère Jo enceinte d’elle et de son père Gladwell qui essaient de trouver une solution pour survivre à ce chaos mais aussi aux mordeurs. Le général Chen est de la partie aussi puisque nous le retrouvons bien avant qu’ils n’ai de lourdes responsabilités et qu’il ne rejoigne l’armée rouge. Et enfin, nous retrouvons Neil, qui est un personnage clé mais je vous laissera le soin de découvrir qui il est vraiment. Chaque personnage possède sa propre histoire qui nous explique comment ils ont pu en arriver là où nous les avons connu.

Le style de l’auteur est toujours aussi agréable à lire, les pages se tournent très vite et il nous happe à travers son univers. Dans ce troisième volume de la saga Alice au Pays des Morts – Vivants, nous sortons un peu du cadre des volumes précédents puisqu’on pourrait dire qu’il s’agit du commencement de l’histoire, une sorte de préquelle qui nous explique et nous fait comprendre le pourquoi de ce monde dévasté par les mordeurs et l’armée. J’ai vraiment trouvé très intéressant de découvrir les vrais débuts de l’histoire et de mieux comprendre certains personnages.

Pour conclure, c’est un troisième tome qui reprend les débuts de l’histoire et qui explique pas mal de choses qui étaient un peu resté dans l’ombre. Il n’est pas indispensable aux deux premiers tomes mais reste intéressant et nous donne de plus amples informations sur les personnages et le déroulement des évènement. Je le recommande si vous suivez la saga et que vous souhaitez en savoir un peu plus!

 

 

Malgré elle de David-James Kennedy

Couverture Malgré elle

Synopsis:

Paris, 1989. Au très chic lycée Henri-IV, les réputations se font et se défont. La magnétique Emma n’a pas conscience du pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les garçons. Yann. Arno. Manu… La liste de ses prétendants est longue. Mais c’est en Tom, ado solaire fou de sensations fortes, qu’elle a trouvé le confident idéal. Lui qui la connaît si bien. Un drame va survenir et assombrir le tableau de cette adolescence parfaite.
Paris, 2015. Les chemins se sont séparés. Tom est resté ce casse-cou qui faisait tomber les filles, profitant de la revente de sa boîte pour se laisser le temps de vivre. Jusqu’à ce jour où Lukowski, ancien d’Henri-IV envers lequel Tom se sent redevable, laisse deux messages désespérés, l’implorant de le retrouver. Une fois sur place, il découvre la dépouille de son vieux camarade, flottant entre les rochers d’une lointaine côte suédoise. À l’intérieur de la maison voisine, un ordinateur portable et, sur l’écran, un défilé de photos accompagnées d’un mail menaçant. Emma ado, Emma adulte, Emma partout, sur chaque prise de vue. Qu’est devenue sa meilleure amie ? Qui était-elle réellement ? Pour qui et pour quoi devraient-ils tous payer après vingt-six ans ?

Mon avis:

Ces derniers temps, j’avais très envie de me tourner vers un bon thriller puisqu’il s’agit d’un genre littéraire que j’affectionne tout particulièrement. Je ne connaissais pas l’auteur et j’étais partante pour le découvrir! Le synopsis laisse présager une histoire haletant et la couverture sombre donne le ton du roman et lui va parfaitement bien.

Nous faisons donc la connaissance de Tom, un jeune homme sans attache, casse-cou et qui profite de la vie sans se soucier du lendemain. Jusqu’au jour où Luko, un ami d’enfance lui téléphone et laisse un message alarmant sur son répondeur. A partir de ce moment là, il va se retrouver plonger au cœur d’une histoire de vengeance pour des faits perpétrés il y a plus de 25 ans en arrière lors de ses années lycées. Il retrouvera et partagera cette folle aventure avec Emma, son amour de jeunesse jamais oublié et se rendra bien vite compte qu’elle est au centre de toute cette histoire.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Tom, son courage, sa détermination et son côté casse-cou sans attache. Malgré les années, il a su rester loyal envers ses amis et sous des apparences insouciantes, il cache en réalité une personne droite et sincère toujours prête à aider. Concernant Emma, j’ai eu un peu de mal à la cerner, elle est discrète et cache de bien lourds secrets. Au fur et à mesure, elle va se dévoiler et nous faire découvrir la femme sensible, blessé mais malgré tout courageuse et déterminée qu’elle est en réalité. Ces deux personnages principaux sont très attachants et intéressants mais ils sont également entourés de personnages secondaires comme leurs anciens amis du lycée ou encore Pierre Jonqueres, le policier du 36 quai des orfèvres qui est ami avec Tom et les aidera du mieux qu’il pourra, Sandra, une ancienne relation de travail de Tom avec qui il est resté en contact et l’aidera, et bien d’autres encore…

Le style d’écriture de l’auteur est à la fois fluide et haletant. Dès les premières pages, il nous entraîne au cœur de son récit pour ne plus nous lâcher. C’est une histoire passionnante et prenante, pleine de rebondissement et loin d’être prévisible puisque je me suis trompé deux fois dans mes soupçons. L’atmosphère est tendue et le suspens palpable du début à la fin, on se prend au jeu et on s’imagine aux côtés d’Emma et Tom en train de poursuivre leur enquête. J’ai vraiment beaucoup aimé les différents rebondissements qui rythmait le récit de façon à ce qu’il n’y ai pas ou peu de temps de répit. L’auteur a su me convaincre et me donner envie d’en savoir toujours plus jusqu’au dénouement final auquel je ne m’attendais absolument pas.

Pour conclure, c’est une lecture que j’ai beaucoup aimé avec un suspens haletant et des rebondissement sui rythme parfaitement le roman et nous tient vraiment en haleine jusqu’au bout! Je ne peux que le recommander vivement!

 

Journal d’un marchand de rêves de Anthelme Hauchecorne

Couverture Journal d'un marchand de rêves

Synopsis:

J’ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m’ont expédié loin d’Hollywood, dans la vieille Europe. Les meilleurs spécialistes m’ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais. Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m’éliminer, mais avec élégance. M’entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m empêchent de tourner la page… La première est une fille. La seconde, une soif de vengeance. Je m’appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament…

Mon avis:

Ceux et celles qui me suivent savent que je suis fan de cet auteur, Anthelme Hauchecorne  possède un univers qui lui est propre et qui m’a toujours séduite et fait voyager. Ce roman me semblait différent des autres mais j’avais vraiment envie de le découvrir et de voir où cet univers allait nous transporter. Une fois encore, ce fut une magnifique découverte.

Nous faisons donc la connaissance de Walter Krowley, fils d’un grand réalisateur d’Hollywood qui vit dans l’ombre de son père et dont on attend beaucoup de chose et surtout de la réussite de sa part. Après avoir séjourné dans un hôpital psychiatrique duquel il est censé être sorti guéri, il va se retrouver confronter à une toute autre réalité. Ses rêves vont le propulser dans un monde parallèle auprès de personnes hautes en couleurs et pas toujours bienveillantes puisqu’il va se retrouver dans de sales affaires…

Le personnage principal est vraiment très intéressant. C’est un jeune homme fragile et perdu qui a peur de décevoir et voudrait être à la hauteur de ce qu’on attend de lui coûte que coûte. Il va faire preuve de détermination et va apprendre de ses erreurs. Son courage m’a bluffé dans certaines situation et sa façon de se dépatouiller mais aussi de se venger par tous les moyens m’a beaucoup plu. Il est entouré d’énormément de personnages haut en couleurs et surtout très intéressant. J’ai particulièrement apprécié John Doe pour son  étrangeté et son originalité mais aussi Butch pour son côté bourru et western sans oublier Banshee qui est un sacré bout de femme avec un caractère de feu, une détermination sans limites et un courage hors norme.

Le style d’écriture de l’auteur est comme toujours remarquable et c’est un plaisir de le lire. Le langage utilisé et la façon de raconter l’histoire est presque hypnotique et nous tient en haleine dès les premières pages. Il nous pousse à vouloir en savoir plus et parvient à nous transporter dans un univers onirique formidable et original tel que je n’en avais encore jamais lu. L’univers du roman est décris de façon à ce que l’on puisse le visualiser comme si nous y étions et il nous fait vivre ce récit aux côtés de ses personnages. Une fois, encore, je ne tarit pas d’éloge mais il faut avouer que je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, que chaque passage à son importance, que j’ai réellement apprécié le fait que les chapitres soient court, et il m’a vraiment transporté dans son univers à la fois original et intéressant avec un histoire qui tient la route mais qui est aussi passionnante!

Pour conclure, c’est un véritable coup de cœur pour ce roman et cet auteur que je vous recommande vivement, son univers en vaut vraiment le détour!

Ténébreux samedi au bord de l’abîme de Nicci French

Couverture Ténébreux samedi au bord de l'abîme


Synopsis:


Lorsqu’une ancienne relation de travail lui demande d’établir le bilan psychiatrique de Hannah Docherty, Frieda Klein se retrouve dans une situation délicate. Elle ne peut refuser de rendre service à ce collègue influent, or elle éprouve un véritable choc en rencontrant la jeune femme. Incarcérée depuis treize ans dans une institution douteuse pour avoir assassiné sa famille, Hannah n’est plus que l’ombre d’elle-même. En dépit des preuves écrasantes, pour Frieda, la jeune femme, traumatisée par des années de maltraitance et d’abus, se trouve plutôt de côté des victimes que des bourreaux. Convaincue de l’innocence de Hannah et malgré les injonctions de la police, la psychothérapeute rouvre le dossier de ce crime sordide et met au jour des incohérences accablantes. Cependant, chacun de ses pas semble être suivi de près : quelqu’un cherche à tout prix à cacher ce qui s’est véritablement passé cet après-midi du 19 mai 2001…


Mon avis:


Pour ceux et celles qui me suivent, vous savez surement que mes premières lectures et premières amours, c’était les thriller et Nicci French, j’en suis fan depuis des années! Quand j’ai découvert ce nouveau roman, le synopsis m’a de suite séduite. Si je devais avoir une déception, ce serai peut être la couverture que je ne trouve pas très jolie mais sinon l’objet donne envie malgré tout de le lire.

Nous faisons donc la connaissance de Frieda, une psychothérapeute un peu particulière puisqu’elle doit elle-même faire face à ses propres démons. Proche des ses patients, elle se retrouve en certains d’entre eux. Lorsqu’un ancien collègue de travail lui propose de travailler sur le dossier de Hannah Docherty, elle va se retrouver dans une situation à laquelle elle était loin de s’attendre et qui lui révèlera de nombreuses surprises et obstacles.

Le personnage de Frieda est vraiment attachant parce que c’est une femme vraiment à l’écoute des autres et avec un sens de la justice très développé. J’ai aimé son côté fragile aussi et surtout sa persévérance malgré les obstacles qui se dressent contre elle, elle ne lâche rien. Le personnage de Hannah, tourmentée et incomprise m’a touchée et émue. J’aurai tellement aimé en savoir plus sur elle, connaître ses pensées mais l’histoire est mené de telle façon à ce qu’elle soit omniprésente tout au long du roman même si elle n’intervient que très peu. D’autres personnages gravitent autour d’elle et ont leur importance mais je vous laisserait le soin de les découvrir au cour de votre lecture.

Le style de l’auteur est agréable et le récit nous tient en haleine des premières aux dernières pages. LE vocabulaire est accessible et compréhensible de tous. Parlons de l’histoire… Pour moi une lecture réussi c’est un roman dans lequel je n’arrive pas à tout deviner dès le début sinon je n’ai pas grand intérêt à l’histoire et je fini par m’ennuyer. Ici, ce n’est pas le cas, je n’ai à aucun moment du récit, réussie à trouver qui était le coupable! J’ai eu des doutes, des soupçons mais j’avais tout faux! Les auteurs ont mené leur récit à bien d’une main de maître en maintenant le suspens jusqu’au bout. Une atmosphère prenante et haletant règne en maître tout au long du roman et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Le dénouement est une véritable surprise puisqu’on s’attend à tout sauf à ce résultat!

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé cette lecture que je vous recommande vivement si vous êtes fan de thriller, de suspens et si vous voulez découvrir deux auteurs talentueux.